La Grande Murale (5/5)

Dernier volet de cette fresque boisée signée Lucien Bénière, plus grande (de quelques cinq mètres) que la tapisserie de la Reine Mathilde à Bayeux…

.o0o.

.o0o.

Le sculpteur ne nous a pas raconté la conquête de l’Angleterre par le duc de Normandie Guillaume le Conquérant en l’an de grâce 1066, mais a contribué à nous faire savoir que la forêt nous fournit, en plus du bois et des champignons, ses biens les plus précieux qui sont la beauté, le calme et parfois le silence ! 😉

Pour revoir la Grande Murale (pas tout à fait en son entier, elle est entièrement reproduite, et de bien meilleure façon, dans le livre Le chant du bois, et avec les pièces qui n’ont pas été exposées), le début en est ici => La Grande Murale, à suivre le dernier volet des carrés qui forment la Longue Marche… 😉

Les Carrés (4)

Avant-dernier volet consacré aux paysages colorés et (é)mouvants de La Longue Marche, sculptures sur bois divers de Lucien Bénière…

Elle fut exposée en 2001, avec La Grande Murale, dans les jardins du Sénat à Paris (Palais du Luxembourg), que vous pouvez retrouver à partir d’ici (cliquer sur les liens rouges) :

Les Carrés (1), (2) et (3).

La Grande Murale (1), La GM (2), La GM (3), La GM (4).

À suivre…

Les Carrés (3)

Troisième volet de La Longue Marche, sculptures sur bois divers de Lucien Bénière, exposée en 2001, avec La Grande Murale, dans les jardins du Sénat.

L’invitation au voyage au fil des veines du bois n’est pas encore terminée, alors il vous est toujours possible de (re)prendre la chronologie depuis le début si vous tentez le plongeon dans l’imaginaire de l’artiste.

Les Carrés (1) et (2).

La Grande Murale (1), La GM (2), La GM (3), La GM (4).

À suivre…

Argentiques : Les Carrés (1)

Non, il ne s’agit pas de quelques grammes de soie autour de 400€ pour le format 90 x 90 cm d’une marque mondialement connue, mais de simples bouts de bois (72 x 72 cm) constituant La Longue Marche de l’exposition Lucien Bénière de 2001, dans les jardins du Sénat, déjà évoquée avec La Grande Murale, événement donné comme une suggestion d’utilisation des essences tombées lors du passage des tempêtes Lothar et Martin, sur la France, fin décembre 1999…

Parmi les bois utilisés : aulne glutineux, rhus, sipo, hêtre, wengé, chêne, banksia, noyer, olivier, zébrano, genévrier cade, merisier, if commun, acajou, frêne, cœur dehors, sapin et bien d’autres encore ! 😉

(À suivre…)

La Grande Murale (3)

Une troisième semaine pour cette œuvre de 75 mètre de long (cinq mètres de plus que la tapisserie de la Reine Mathilde à Bayeux) réalisée par Lucien Bénière entre 1990 et 1995…

.o0o.

.o0o.

Le gros inconvénient d’une exposition à Paris, c’est que l’on n’y est jamais seul devant les œuvres pour pouvoir les photographier à son aise. De plus, 75 mètres c’est très long (suivant l’inspiration du moment, certains morceaux me parlaient moins que d’autres), surtout qu’avec la Grande Murale étaient aussi présentés des Carrés de la Longue Marche, sculptés en 1997 (dont j’ai quelques clichés) et quelques volumes que je n’ai malheureusement pas photographiés.

Les épisodes précédents : Grande Murale 1, Grande Murale 2.

À suivre…