Ne me cherchez pas…

Je visite des endroits où je n’irai jamais (à suivre => ici)… et serai bien occupée à chercher mes favoris perdus dans le sable pendant toute la durée de la compétition 😉

Pour mes pensées profondes, j’en ai bien quelques unes mais… no comment, mention spéciale toutefois à cet équipage improbable, le SSV n° 403 composé de Cyril Despres, autrefois motard et de l’aventurier Mike Horn, tout juste dégelé et il faudra aussi suivre la Toyota n° 310 qui fera les premiers tours de roues en rallye-raid du pilote de F1 (2 fois champion du monde) Fernando Alonso assisté par l’ancien motard Marc Coma.

Qui terminera une étape à dos de camélidé ?

Vertige…

… rien qu’à regarder certaines de ces images bien installée dans mon fauteuil 😉

Au-delà de la performance sportive, il fallait être sérieusement accro à l’adrénaline pour se lancer dans ce défi à la pesanteur…

Cette vidéo de la descente du K2, un sommet de 8611m dans le massif du Karakoram entre la Chine et le Pakistan a été mise en ligne en juillet 2018.

Il faut savoir que cette année Andrzej Bargiel (31 ans) a prévu de descendre tout l’Everest (8848m entre la Chine et le Népal) par son versant népalais, et serait à l’approche du camp de base à 5364m d’altitude… d’où il devrait commencer son ascension vers le toit du monde sans oxygène.

Qui vivra verra…

(Source : FB d’Andrzej Bargiel)

 

De Monaco à… Dakar

Alors que le mythique rallye Paris-Dakar a déserté l’Afrique au profit de l’Amérique du Sud et que son départ ne se fera que le 6 janvier, quelques passionnés perpétuent depuis 2009 l’épreuve créée par Thierry Sabine sur les pistes africaines.

Voici le programme parcours de la dixième édition de l’Africa Eco Race qui a débuté dimanche en Principauté :

Dimanche 31 décembre : à 9 heures, Monaco-Sète pour l’embarquement

mondak

Mardi 2 janvier (étape 1) au Maroc : Nador – Dar Kaoura (639 km) Spéciale : Ameziane / Merada : 92 km (221 est 38ème, 220 termine 41ème et 400 se classe 3ème)

Mercredi 3 (étape 2) : Dar Karoura – Agdal (479 km) Spéciale : Merzouga / Foum Zguid : 443 km (221 est 34ème, 220 termine 35ème et 400 à la 7ème place)

Jeudi 4 (étape 3) : Agdal – Assa (421 km) Spéciale : Foum Zguid / Assa : 400 km (221 est 35ème, 220 a terminé 36ème et 400 s’est classé 5ème)

Vendredi 5 (étape 4) : Assa – Fort Chacal (501 km) Spéciale : Assa / Fort Chacal : 499 km (400 termine 5ème, 221 se classe 34ème et 220 est 39ème en fin d’étape)

Samedi 6 (étape 5) : Fort Chacal – Dakhla (632 km) Spéciale : Layoune / Bir Anzarane : 436 km (220 termine 50ème, 221 se classe 33ème et 400 toujours 5ème)

Dimanche 7 : repos à Dakhla

Lundi 8 janvier (étape 6) en Mauritanie : Dakhla – Chami (650 km) Spéciale : Boulanouar / Chami : 211 km (400 a terminé 12ème et serait le premier camion, 221 est 41ème et 220 termine 50ème)

Mardi 9 (étape 7) : Chami – Chami (508 km) Spéciale : Chami / Chami : 486 km (au scratch 400 termine 7ème, 221 est 28ème et c’est fini pour 220 sur ennuis mécaniques)

Mercredi 10 (étape 8) : Chami – Amodjar (478 km) Spéciale : Chami / Azougui : 439 km (400 est 4ème au scratch et 221 termine 35ème)

Jeudi 11 (étape 9) : Amodjar – Amodjar (486 km) Spéciale : Chinguetti / Chinguetti : 340 km (400 est 2ème au scratch et 221 termine 40ème)

Vendredi 12 (étape 10) : Amodjar – Akjoujt (453 km) Spéciale : Atar / Akjoujt : 408 km (400 est 12ème et 221 est 18ème)

Samedi 13 (étape 11) : Akjoujt – Saint-Louis (558 km) Spéciale : Akjoujt / Fimlit : 219 km (400 est 8ème et 221 termine 25ème)

Dimanche 14 (étape 12) au Sénégal : Saint-Louis – Dakar Lac Rose (292 km) Spéciale : Niokhob / Lac Rose : 22 km (400 est 7ème, 221 termine 21ème au scratch, au général 400 est 4ème et 221 se classe 29ème)

Les listes des engagés en .pdf : moto & quad, et auto & camion.

On y retrouve Robert Jan (Robin) Szustkowski et Albert Gryszczuk (n°220 sur Ford pour X-SixTeam), Robert Szustkowski et Jarosław Kazberuk (n°221 sur Ford pour X-SixTeam) pour qui ont peut-être préféré une organisation de course à taille encore humaine ?

Autre défection du Dakar américain, en camion n°400 : Gerard De Rooy,  Darek Rodewald  et Moi Torrellardona sur Iveco pour Petronas Team De Rooy Iveco.

La frime

Le soleil brille et il fait chaud, très chaud, trop chaud pour moi… mais je vous le dis, je ne suis pas tombée sur la tête, cette vaine vieillerie c’est uniquement pour vous annoncer… que vous n’aurez sûrement pas un mot de ma part sur la manifestation sportive planétaire qui va nous occuper un temps certain et nous détourner de ce qui me paraît être aujourd’hui plus important pour notre société… mais ne goûtez pas votre plaisir si c’est votre échappatoire à un quotidien trop pesant.

goog140

(clic sur l’image pour voir l’animation Google)