Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘talent’

Dans une vie antérieure, j’ai dû être, un temps, caméléon… mon itinérance personnelle s’est toujours accompagnée de la perte relativement rapide des signes qui auraient pu trahir mon adresse précédente 😉

Voici donc quelques bribes de celui de mon enfance, retrouvé avec délectation après une très grande parenthèse…

Dorian et ses potes musiciens forment « Un p’tit gars du coin » depuis 2017, j’aime bien les textes de Julie, on leur souhaite que tout roule pour eux 😉

muscat

Publicités

Read Full Post »

La très officielle poste m’a fait faux-bond hier… le concept colissimo n’est plus ce qu’il était, au motif que le nouveau préposé n’avait vu la tournée qu’une seule fois et qu’il n’avait pas retrouvé la rue 😆

Excuse acceptée, parce que depuis plus de 10 ans j’habite rue du F., une maison sans numéro, et qu’à la vue de l’adresse sur ma nouvelle carte d’électeur, j’ai appris que c’était au numéro 0 !!! J’ai, bien sûr, fait remarquer l’anomalie à 2 des membres du conseil municipal (au village depuis toujours) qui officiaient à côté de l’urne et ignoraient que ladite rue se terminait juste devant la porte du bureau de vote, alors imaginez, un petit nouveau à la recherche de quelque chose qui n’est pas dans son GPS ?

Revenons mon colis annoncé pour vendredi, j’ai utilisé le lien du fournisseur pour savoir où il se trouvait, et appris par la même occasion qu’il n’était pas indispensable d’aller à la poste pour choisir des timbres de collection, on pouvait les imprimer directement chez soi…

… et ainsi faisant, nuire au devenir de la superbe imprimerie sise à Boulazac (Dordogne), la reléguant déjà au musée ???

Il est vrai que sa présentation dans la vidéo date déjà de 5 ans…

Finalement, ce billet qui devait annoncer la disparition de l’inclassable Leon Redbone, né Dickran Gobalian à Chypre, respectera une dernière volonté annoncée dans son plus grand succès de 1977 et dont le titre (Please Don’t Talk About Me When I’m Gone) avait été donné à un documentaire assez récent, ressorti en hommage.

 

Read Full Post »

… pour le quartet féminin polonais Tulia de Szczecin (Joanna Sinkiewicz, Dominika Siepka, Patrycja Nowicka et Tulia Biczak), éliminé hier soir, lors de la première demi-finale du concours de l’Eurovision 2019 à Tel-Aviv.

Voici les superbes costumes que vous n’aurez pas le loisir d’applaudir 😦

Dlaczego Tulia już wraca do Polski? Oui, pourquoi ? Les obscurs sélectionneurs officiels de TVP seraient en cause parce que trop éloignés des tendances musicales actuelles. Celles-ci pourraient-elles être mieux cernées s’il y avait une ouverture du vote de sélection au public ???

En plus de la Pologne, sont aussi éliminés à la suite de ce premier tour : la Belgique, la Finlande, la Géorgie, la Hongrie, le Monténégro et le Portugal. Plus de renseignements et les vidéos des 17 participants => ici 😉

À défaut de soutenir la Pologne, il est possible de le faire pour le groupe tchèque Lake Malawi dont le leader Albert Cerný est originaire du Śląsk zaolziański (trans-Olza Silésie) où il a fréquenté l’école polonaise de Třinec, groupe dont l’un des co-auteurs de la chanson présentée au concours est Maciej Mikołaj Trybulec, connu du public pour son duo (avec Monika Mimi Wydrzyńska) Linia Nocna.

Le deuxième round de la compétition aura lieu demain 16 mai et la grande finale samedi 18 mai à 21 heures.

 

Read Full Post »

… ont été sacrés hier soir, selon La Dépêche du Midi, soit lundi 13 mai, entre 19 et 23h, au Rex à Toulouse, et ce, à l’initiative des Chevaliers du Fiel qui se diversifient en organisant ce Championnat du Monde avec l’aide du chef Michel Sarran. 😉

Ils ont pour nom Thierry Merville (chef de La Table des Merville, gastronomique, 1 étoile Michelin, à Castanet-Tolosan, pour les 2 prix du jury et du public, et Simon Carlier (chef au restaurant Solides à Toulouse) prix du jury 2019.

Thierry Merville a donc pris rendez-vous à New York, en 2020, pour la 6ème édition de la « d’Artagnan Cassoulet War » prévue pour les 20 au 25 février, manifestation organisée par Ariane Daguin. 😉

cassoulet2019

 

 

Read Full Post »

Sont-ce les beaux jours, les vacances de Pâques ou bien le fait que mes écrits soient plus rares et très spécifiques ? Mes statistiques sont au plus bas, le dernier pic à 250 visites date du 26 avril avec 219 visiteurs américains alors que je n’avais rien écrit et surtout pas dans la langue de William Shakespeare ??? Mystère !

J’ignore si je vous ai déjà parlé de Mozart l’Égyptien (et, après vérification, il semblerait bien que non 😉 ), mais aujourd’hui c’est à Maurice Ravel le Béninois que je consacrerai ce billet 😉

Angélique (Kpasseloko Hinto Hounsinou Kandjo Manta Zogbin) Kidjo, une globe-trotteuse et touche-à-tout talentueuse (que ce tout soit, entre plein d’autres, Brel ou Piaf) et le saxophoniste américain Branford Marsalis.

 

Read Full Post »

La Mère des Lépreux

Il en existe plusieurs 😉

Wanda Błeńska, née à Poznań, en Pologne, le 30 octobre 1911, et décédée au même endroit, à l’âge de 103 ans, le 27 novembre 2014 était diplômée de la faculté de médecine de l’Université de Poznań depuis 1934.

Après avoir participé aux activités des cercles de missionnaires universitaires et un passage obligé dans l’armée de l’intérieur où elle avait atteint le grade de lieutenant, elle se fixa à Hanovre en 1946 où elle suivit le cours de médecine tropicale avant de partir à l’Université de Liverpool pour y parfaire sa formation lors d’un troisième cycle à l’Institut de médecine tropicale et d’hygiène.

De 1951 à 1993, elle avait réussi à transformer un petit établissement géré par les franciscains irlandais, à Bulub-Nyenga près du lac Victoria, en Ouganda, en un centre de traitement de la lèpre de renommée internationale, connu sous le nom d’hôpital Buluba.  Elle y avait assuré la formation des médecins et organisé des cours pour les aidants naturels des lépreux.

En 1993, elle était retournée dans sa ville natale, en Pologne s’y consacrant à l’éducation. Elle avait reçu en 2011, des mains du président polonais Bronisław Komorowski, l’Ordre Polonia Restituta.

On peut aussi signaler, dans le même domaine, l’excellent travail de Ruth Pfau, médecin et religieuse catholique allemande, née le 9 septembre 1929 à Leipzig et morte le 10 août 2017 à Karachi au Pakistan.

Ne pas oublier non plus, Mère Teresa (Skopje, 26 août 1910 – Calcutta, 5 septembre 1997) en Inde, la pionnière Marianne Cope (Heppenheim, 23 janvier 1838 – Molokai, 9 septembre 1918) à Hawaii, ou encore Camille Coffre dite Roro du Lamentin (4 juillet 1912 – 6 mars 2013) infirmière à la Martinique.

Read Full Post »

Le chat sauvage Hervé Forneri (Dick Rivers) a vécu…

… suivi de très peu par l’acteur Jean-Pierre Marielle

 

Read Full Post »

Vertige

Bon, ce n’est pas réellement une nouveauté, mais c’était bien ficelé et devait demander un entraînement quasi militaire…

Aucun regret toutefois, à leur âge (ces demoiselles avaient entre 14 et 17 ans quand elles ont commencé à se produire en 1942, elles ont été actives dans ce registre jusqu’en 1948 et étaient toutes mariées en 1950) mes articulations n’avaient pas leur élasticité. 😆

Read Full Post »

Triste époque

Refrain de Hakim « Bouchkour » Meridja et Aurélien « Komlan » Zohou au chant du groupe Dub Inc de Saint-Étienne 😉

Très belle performance graphique de Pitr, et cette musique me met en joie.

Read Full Post »

Dorothée B.

Cela faisait un moment que je pensais à elle et me demandais ce qu’elle était devenue, mais comme le moyen mnémotechnique utilisé était associé à un événement douloureux,  j’avais oublié son nom, impossible donc de progresser dans ma quête…

Un vieux film d’Eric Rohmer avec des images de Diane Baratier (la fille de Jacques et de Néna) m’a permis de passer le barrage et de retrouver grâce à une illumination en lisant la distribution du film d‘Agnès Varda Cléo de 5 à 7 cette femme d’une autre planète, qui y tenait le rôle de Dorothée, l’amie de Cléo…

Il m’a été donné de croiser fugacement le chemin de Dorothée Blanck, ne connaissant alors rien de sa vie, et de devoir discuter un peu avec elle, entre 2002 et 2006… si son sourire était plus grave que dans cette vidéo, elle était encore plus lumineuse et secrète, et n’avait toujours pas de salle de bains dans son minuscule refuge sous les toits.

La toile héberge encore le blog et quelques écrits de celle qui est partie le 16 janvier 2016, les plus chanceux pourront s’y procurer son roman.

dorothée

 

Read Full Post »

Older Posts »