La Grande Murale (5/5)

Dernier volet de cette fresque boisée signée Lucien Bénière, plus grande (de quelques cinq mètres) que la tapisserie de la Reine Mathilde à Bayeux…

.o0o.

.o0o.

Le sculpteur ne nous a pas raconté la conquête de l’Angleterre par le duc de Normandie Guillaume le Conquérant en l’an de grâce 1066, mais a contribué à nous faire savoir que la forêt nous fournit, en plus du bois et des champignons, ses biens les plus précieux qui sont la beauté, le calme et parfois le silence ! 😉

Pour revoir la Grande Murale (pas tout à fait en son entier, elle est entièrement reproduite, et de bien meilleure façon, dans le livre Le chant du bois, et avec les pièces qui n’ont pas été exposées), le début en est ici => La Grande Murale, à suivre le dernier volet des carrés qui forment la Longue Marche… 😉

Les Médiévales

Disparues depuis longtemps du programme de nos festivités estivales, j’ai vu en consultant la liste des associations villageoises subventionnées qu’elles allaient être relancées par les commerçants (là, je ne comprends pas tout !), et à déambuler dans nos ruelles en costume d’époque mais sans l’état d’esprit adéquat, autant le faire sur une musique plus proche, temporellement parlant, de nous, et je devrais peut-être suggérer ceci ! 😉

Stary Olsa – Child In Time (Deep Purple cover) LIVE

Sauf que, par les temps qui courent, il ne serait pas politiquement correct, même si la musique n’a pas, par essence de frontières, de faire appel à un groupe biélorusse alors que l’on pourrait se contenter, juste par exemple, de La Moldau selon Luc Arbogast pour animer une soirée à la Cale… ceci dit, j’aime aussi la version originale des enfants dans le temps, parce que l’on n’oublie jamais totalement les succès d’autour de nos vingt ans…

Belle semaine à vous ! ♥

Oratorio occitan

Quoi de mieux pour commencer la semaine qu’un peu de musique qui élève les âmes ? Certes le titre n’est pas des plus joyeux, mais c’est très plaisant à écouter et un avant-goût de la Fête de la musique.

Bruno ROSSIGNOL – La fin dau monde – Oratorio en occitan limousin

Notre discret, mais illustre et talentueux, voisin Bruno Rossignol a fait parler de lui récemment lors de la création mondiale de sa Messa Occitana. Bravo à lui !

Bonne semaine à vous ! ♥

Art pariétal parisien

Ce petit monde est en deuil… En préparant dans la semaine le Silent Sunday de dimanche dernier avec Blek le rat, j’avais survolé la nouvelle sur un autre blog et je ne voulais pas y croire, malheureusement son site personnel confirme l’information…

Source de la copie d’écran : Miss Tic in Paris

J’aimais bien croiser ses pochoirs, aux vérités qui me parlaient, sur les murs parisiens… Condoléances à sa famille.

Un portrait rapide et un entretien plus conséquent pour qui ne connaîtrait pas Miss Tic :

Portrait officiel de l’artiste Miss Tic | Pochoirs et poésie parisienne

Quelques images…

Il est parti, sans faire de bruit…

À vivre dans sa bulle, on passe à côté de certaines nouvelles et on peut, parfois même, entendre du Vangelis (Evángelos Odysséas) Papathanassíou de manière répétitive sur des radios qui n’en passent habituellement pas et ce, alors que cela fait des années que l’on n’entend pratiquement plus parler de lui sans que cela ne nous mette (ou si peu) la puce à l’oreille !

Vangelis & Demis Roussos – Lament

Ces deux-là ont désormais toute l’éternité devant eux pour refaire de la bonne musique et aller prier pour le monde avec Montserrat Caballé. RIP.

Vangelis & Irene Papas. O! Gliki Mou Ear

Cela ne me rajeunit pas vraiment, mais il est, dans ma collection de vinyles des 33 tours qui craquent pas mal pour avoir été beaucoup écoutés ! J’ai une très grande admiration, entre autres, pour Madame Papas de laquelle je ne vous proposerai pas un extrait de l’album Odes que je connaissais par cœur.

Anyone Can Light A Candle – Jon Anderson and Vangelis: From Page Of Life

Vous trouverez un bel hommage et d’autres extraits (combien de musiques de films portent sa signature ?) de son immense talent chez => L’Ornithorynque, merci à lui !

Prenez soin de vous ! ♥

Copie d’écran : Blade Runner

Le vélo-puce…

Puce, pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est sauteur ! 😉

(Copie d’écran : Nocy Muzeów w Pilźnie)

C’est cette affiche, concernant la nuit européenne des musées de samedi dernier à Pilzno, qui m’a fait découvrir Krystian Herba, le casse-cou détenteur de six records inscrits au Guinness. 😉

#17 Rowerowe SHOW !!! Zobacz relację!!!

Bien évidemment les vélocipèdes (ou draisiennes) de la fin du XIXe siècle, et autres deux-roues de l’entre-deux-guerres ou d’immédiatement après 1945 présentés, n’ont pas servi à la démonstration de virtuosité prévue ! 😉