Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘talent’

Un air de paradis

Ce fut, pour moi, une soirée magique et mémorable, en mai 2001, au Cirque d’hiver de Paris…

Omkara, la première syllabe prononcée par Shiva lorsqu’il créa le monde en dansant, ou l’incroyable rencontre entre virtuosité et technique, l’orient et l’occident, le raga et le chant classique, la musique et la danse avec Raghunath Manet à la veena (le très ancien luth de l’Inde du Sud) et à la danse, Murugan aux percussions, la soprano Caroline Casadesus et Didier Lockwood, son mari à l’époque, aux violon, flûte et trompette.

Après avoir fait le bonheur des spectateurs, Didier Lockwood qui avait fait ses classes avec Christian Vander au sein du groupe Magma, est parti trop tôt faire celui des anges. Respect Maestro !

Fusion, improvisation avec Didier Lockwood, Jannick Top, Christian Vander et Benoît Widemann était sorti en 1981, là, il s’agit du concert anniversaire au Théâtre du Châtelet en 2013.

Publicités

Read Full Post »

Sad Song

Extrait de l’album Berlin, le plus abouti ? (tout n’est qu’une histoire de goût et de moment) de Lou Reed.

Read Full Post »

Petite musique de nuit

… pour débuter la semaine ? Quelle drôle d’idée ! 😆

Et pourquoi pas ? Juste un peu de la douceur de la kora (la harpe-luth mandingue) pour titiller la fausse austérité du violoncelle avec Ballaké Sissoko et Vincent Segal aux cordes pincées ou frottées, c’est selon. Ils ont enregistré les disques Chamber Music en 2009, puis Musique de nuit en 2015.

À partir de là, plusieurs itinéraires ensoleillés sont possibles : Ballaké Sissoko et son cousin Toumani Diabaté, dans un duo de koras, Ballaké Sissoko et sa femme la chanteuse Mama Draba, ou Ballaké Sissoko et Fassery Diabaté (au balafon) ou encore Ballaké Sissoko et Pandit Debashish Bhattacharya (avec sa slide guitar)… et après Ballaké Sissoko et les oiseaux on peut terminer par Sona Jobarteh, la seule femme que je connaisse à la kora et au chant 😉

Bon voyage !

 

Read Full Post »

Et de 3 : le cassoulet

C’est un plat de saison et après la guerre du cassoulet à New York, celui de Maïté, voici que les Chevaliers du Fiel, duo comique français constitué d’Éric Carrière et Francis Ginibre, que tous les auditeurs des radios sudistes connaissent bien, reviennent pour la troisième édition du championnat du monde de cette gourmandise, en version toulousaine uniquement 😉

chevaliers

Lire => la suite dans La Dépêche.

Au programme, humour et gastronomie, qui a dit un mélange détonnant ?

rex

Read Full Post »

C’est en 1954 que la gastronomie s’est invitée sur les petits écrans avec Art et magie de la cuisine, une émission animée par Catherine Langeais avec Raymond Oliver, chef au Grand Véfour (Palais-Royal, Galerie de Beaujolais) de Paris au fourneau… succulent !

Pour la Chandeleur une petite gourmandise salée un peu tombée dans l’oubli 😉

Read Full Post »

Ma lecture du soir est le deuxième tome des aventures du procureur Teodor Szacki (le 4ème volume : Inavouable, est sorti), dont j’ai déjà lu le troisième (La rage) et vu le film tiré du premier (Les Impliqués)… preuve, s’il en faut, que l’on peut souvent aborder une œuvre littéraire dans le sens qui vous conviendra le mieux 😉

zyg2Pour expliquer à mes copines de forum quel était mon livre de chevet du moment, je leur ai mis un lien vers la présentation (sans la lire) qu’en a fait Marc Ossorguine et ô, stupeur, en vérifiant ce matin, ce qu’il en avait dit, quelle surprise de me rendre compte qu’il n’hésite pas à véhiculer une grossière erreur ( 😉 ) concernant les buveurs de vodka… il n’y a jamais de bison (juste sur l’étiquette) dans la petite eau, dans ce cas précis du seigle distillé 7 fois, oui, et simplement un brin d’une herbe, dont le nom latin est Hierochloe odorata, famille des Poacées, dite herbe à bison, au délicieux parfum de foin coupé et de vanille qu’elle doit à la présence de la coumarine (principe aromatique que l’on trouve aussi dans la fève tonka à la mode en cuisine chez les chefs)

Petite visite de la ville où se situe Un fond de vérité (Ziarno prawdy), le roman policier de Zygmunt Miłoszewski, écrivain, scénariste et journaliste, dans une traduction de Kamil Barbarski 😉

J’y suis passée un soir d’août 2006 et avais fait une pause le temps d’un repas dont j’ai oublié le menu, il faudrait que je retrouve mon carnet de voyage 😆

Extrait du film Ziarno prawdy, sorti en 2015

Pour la petite histoire, l’herbe à bison entre dans le mélange des plantes fumées dans le calumet de la paix des Amérindiens, elle y est connue sous le nom de Sweet grass et fait partie des quatre médecines sacrées chez certains Indiens des plaines.

Le foin d’odeur est tressé (en bâtonnets) pour être brûlé lors de fumigations purificatrices.

Tressées ou non, les feuilles d’Hierochloe odorata deviennent une matière première pour l’élaboration d’objets décoratifs ou utilitaires dans d’autres traditions

 

Read Full Post »

… est un classique assez banal chez nous, la dernière fois qu’elle a été évoquée c’était le matin de Noël, sur la route de Rocamadour, où nous avions vu sur le bas-côté trois chevreuils qui ont eu la bonne idée de ne pas traverser devant la voiture…

J’ignore si elle est connue des chefs étoilés qui tutoient plus facilement la Chasseur, Grand-Veneur ou autre Venaison… mais que dire quand Paul Bocuse, le pape des gastronomes, vient de tirer sa révérence pour aller régaler les anges ?

Adieu, Monsieur Paul…

 

Read Full Post »

Musique légère

… une chanson où Nino Ferrer fait une allusion à Michael Finn Waller, son fantasque guitariste irlandais 😉 sur du Wolfgang Amadeus Mozart à rapprocher du tutoiement plus grave de Ludwig van Beethoven par Léo Ferré

 

Read Full Post »

Le Sud… un massacre !

… mais franchement comique, alors ne pas s’en priver !

Avec une danseuse, par Nino Ferrer lui-même c’est moins drôle…

… mais c’est la version académique qui aura toujours ma préférence, même s’il existe de très belles interprétations 😉

Read Full Post »

Anti-stress

… c’est ce que l’on pourrait dire des compositions de l’album Smolik 4, enregistrées à l’aide des technologies (micros, amplificateurs et instruments) des années 1950 et 1960, idéales pour finir l’année en douceur.

Andrzej Smolic, compositeur, multi-instrumentiste et producteur de musique a fait appel à des voix uniques et variées pour étoffer ses grandes orchestrations aux mélodies délicates ou captivantes.

Ce n’est pas parce que j’ai choisi Memotion par Mika Urbaniak qu’il est interdit de préférer les voix de Gaba Kulka, d’Emmanuelle Seigner, Sqbass, Victor Davies, Joao T. De Sousa qui a enregistré un deuxième titre en portugais, Katarzyna Kurzawska, Natalia Grosiak, ou même Kev Fox pour qui j’ai un vrai coup de cœur…

On continue le voyage avec Happy Planet, un titre plus récent de 2 ans…

Bonne fin d’année à vous !

 

 

Read Full Post »

Older Posts »