Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘talent’

Duo improbable…

Maïtena Douménach, alias Marie Laforêt dans Viens, viens (paroles en français)… et Daniel Olbrychski (acteur fétiche de Wajda) dans Wiem, wiem (paroles en polonais)

Surprenant, mais elle a chanté Varsovie

… et y a donné au moins un concert en 1976 😉

 

Publicités

Read Full Post »

Voix singulière

Dans ma cuisine en écoutant la rediffusion d’un concert à la radio, j’ai cru entendre une chanteuse soul américaine inconnue avec des accents à la Janis Joplin et des accords de guitare typiques des années 70, j’ai tout faux, il s’agit d’Asaf Avidan (extrait de son dernier album sur son site), auteur-compositeur-interprète né à Jérusalem en 1980 !

Le voici dans Her Lies (je vous l’avais présenté en 2015 dans Reckoning Song, One Day, un déjà vieux succès de 10 ans, remixé par DJ Wankelmut depuis), juste pour vous faire une idée de son talent polymorphe 😉

 

Read Full Post »

… en version mystique soufie, avec Nidaa Abou Mrad au violon, Marilyn Accaoui Leignel au chant (les paroles en français sont sous la vidéo en visionnage sur YouTube) et aux instruments traditionnels dont je ne me lasse pas des artistes qui resteront inconnus ? 😉

Parfois cela tourne mal et certains noient leur chagrin dans le vin : Ma coupe, mon vin – Ka’sî wa-khamrî par Aïcha Redouane au chant et Habib Yammine aux percussions ( ainsi que Salah El-Dine Mohamed : qânûn, Nabil Abdemouleh : nāy, Safwan Kenani : kʻaman) :

Parfait pour un beau dimanche, mais on peut préférer plus léger avec l’Alouette, un extrait de La traversée du 4tet Noces-Bayna avec Catherine Faure : chant, violon ; Fawzy Al-Aiedy : chant, oud, composition ; Vincent Boniface : accordéon, chant et Adel Shams El Din : derbouka.

 

 

 

Read Full Post »

Elle savait tout faire… Yvette Horner, notre reine bleu-blanc-rouge habillée par Jean-Paul Gaultier a tiré sa révérence. RIP.

Les anges ont du souci à se faire…

… car, si elle a posé ses valises, il n’est pas sûr qu’elle ait oublié son piano à bretelles

 

Read Full Post »

… où la voix éraillée soutient des paroles qui, elles, font oublier quelques notes peut-être bleues d’émotion, un artiste engagé, quasi inconnu chez nous (il était à La Cigale le 26 mars 2017), mais qui m’a même fait renoncer au projet de billet sur le jean en chanvre lotois signé Tuffery (en Lozère) et VirgoCoop (dans le Lot) qui, à terme devrait être un jean 100 % Occitanie, Sviatoslav Vakarchuk et son groupe Okean Elzy, dans Un moment, une chanson de 2015, au Stadium Arena de Lviv (UKraine)

Dénué officiellement d’ambitions politiques malgré sa popularité qui veut en faire un des candidats pour les prochaines élections présidentielles de 2019, Sviatoslav Vakarchuk (qui fut député pour le Bloc d’autodéfense populaire Notre Ukraine entre 2007 et 2008 où il avait renoncé à son siège au Parlement) avait aussi fait don de son gain de grand gagnant 2005 de l’émission Kto khochet stat’ millionerom?  à des orphelinats et refuse de se produire en Russie depuis l’annexion de la Crimée en 2014.

Sans toi, mars 2018

Read Full Post »

Un petit bijou, même si, dès les premières pages, dans un premier temps, j’ai très fortement pensé à l’univers de Glacé de Bernard Minier, un livre dont je vous ai déjà parlé => ici.

criLe cri, deuxième roman de Nicolas Beuglet, dont l’action se déroule à partir de l’hôpital psychiatrique de Gaustad (proche d’Oslo), n’est pas, non plus, sans rappeler la toile éponyme qui hantait le norvégien Edvard Munch après qu’il ait écrit dans son journal, en date du 22 janvier 1892 : « J’étais en train de marcher sur un sentier avec deux amis – le soleil se couchait – soudain le ciel devint rouge sang – j’ai fait une pause, me sentant épuisé, et me suis appuyé contre une clôture – il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir et de la ville – mes amis ont continué à marcher, et je suis resté là tremblant d’anxiété – et j’ai entendu un cri infini déchirer la Nature »,  au point d’en peindre cinq exemplaires entre 1893 et 1917, considérés comme une œuvre majeure.

Je ne peux vous en dire plus, la piste suivie par l’inspectrice Sarah Geringën m’emmène à Paris et il me reste encore les 2/3 des pages à lire… Je vous laisse avec les paroles de Qui crie ? que la toile a inspirées à Jean Guidoni.

Read Full Post »

J’ai longuement hésité avec la version déjà orientalisante de Natacha Atlas de ce titre presque classique de Françoise Hardy pour célébrer la première rose du jardin, avant de préférer le duo, plus récent pour une rose moderne, Slimane – Julie Zenatti (en compétition bien sûr avec celui de Hiba Tawaji et Nög)…

Comme j’ai taillé, traité et amendé les rosiers très tard (mi-mars) cette année c’est Mister Lincoln, hybride de rose Thé créé en 1964 par Swim & Weeks qui a finalement coiffé au poteau Madame Antoine Meilland (rosier connu aussi sous les noms de Peace et Gloria Dei) sortie en 1936 et le très récent Parfum de Grasse ® Adavorjap (de Michel Adam, Liffré, France 2007).

rose2018

 

Read Full Post »

Elle était remontée tout récemment (pour la fête de l’Iris le 6 mai) sur scène après plus de deux ans d’absence…

Maurane est partie définitivement pour une raison encore inconnue. RIP.

 

 

Read Full Post »

Voyage

Un grand Monsieur dont les valeurs sont réconfortantes…

Auteur, compositeur, interprète et musicien multi-instrumentiste totalement autodidacte, Gulaan qui nous arrive de Nouvelle-Calédonie peut nous séduire aussi, en plus de son talent et de sa voix, par sa rectitude morale dans un milieu où tous les coups sont permis, un grand bravo à lui !

Read Full Post »

… que nous donne Lorelai Moşneguţu, lauréate de Romania’s Got Talent en mai 2017.

Plus de détails sur son histoire => par ici 🙂

Read Full Post »

Older Posts »