Nuit européenne des musées

Celle de 2022 est prévue pour après-demain, samedi 14 mai, et elle est illustrée par une image très graphique que, sur le moment, j’ai cru d’origine slovaque (vous savez ce petit pays qui a été récemment rayé de nos cartes par ceux qui voyaient une frontière commune entre la Pologne et la Hongrie) parce qu’elle me rappelait les mythiques affiches polonaises et que j’étais très contente de retrouver le même inattendu dans l’esprit outre Carpates ! 😉

Vérification faite sur le site officiel du Ministère de la Culture, l’affiche n’a aucune inspiration d’Europe qu’elle soit centrale ou de l’est, elle date de 2017 et est l’œuvre conjointe de Paul Perretti et Corentin Vigneron qui travaillent à Rennes. Ils aurait plutôt, et de manière totalement inconsciente, reproduit l’ambiance du film d’animation de Paul Grimault, sur un texte de Jacques Prévert, d’après La Bergère et le Ramoneur de Hans Christian Andersen, Le Roi et l’Oiseau. Un grand bravo à eux ! 😉

La superbe bande sonore du Roi et l’Oiseau est ici => Le Roi et l’Oiseau – OST – Wojciech Kilar 1980

Pour cette fameuse nuit, à Prešov, en Slovaquie, le programme (à la traduction brute du gogol sûrement à partir du slovaque) est très différent de celui (à partir de l’ukrainien) proposé par LEM.FM, qui concerne un autre lieu comme le SNM – Múzeum rusínskej kultúry dans l’ancienne caserne Antonín Zápotocký au 20 rue Masarykova à Prešov, ou même le Skanzen SNM – Múzea ukrajinskej kultúry – Svidník, est le suivant :

CHÂTEAU à Stará Ľubovňa : Samedi 14 Mai 2022 de 18h00 à 23h00

Musée Ľubovňa – Château de Stará Ľubovňa invite les personnes intéressées par la culture à des expositions au château et au musée en plein air pour vivre des visites nocturnes en plein air. Le programme culturel débutera à 18h00 avec la Sainte Liturgie dans l’église en bois de St. Michel l’Archange (NDLR : pas celle de Ladomirová, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008, mais celle du skansen -musée ethnique en plein air- autour du château). Une sainte liturgie solennelle en soirée dans la langue slave de l’Église et un programme folklorique ultérieur présentant les traditions associées à la transition du printemps et de l’été, culminant avec la construction de mai. Dans le cadre de la Nuit des musées, le Musée de l’architecture populaire sera ouvert en nocturne et proposera des visites de maisons en bois avec des sons et des voix associés au mariage, au baptême, à Pâques et à Noël et une visite guidée du village de nuit racontant tous les secrets et la magie que les gens croyaient. Au château de Ľubovňa, le programme débutera à 21h00 avec une représentation théâtrale basée sur le thème « Spišský advance ». Le clou de la soirée sera une visite unique du sous-sol du palais gothique.

Muzička – Ivánku Ivánku [Ruthenian folk songs from Eastern Slovakia]

Pour les curieux lotois, vous aurez le choix entre le Musée Champollion et Les écritures du Monde, à Figeac, rien ne serait prévu à Cahors, pour les autres départements, demandez le programme => ici (et pour plus de sûreté, directement aux instances locales de votre domicile ou lieu de résidence).

Le Musée Champollion – Les Ecritures du Monde à Figeac

Bonne nuit des musées à vous ! ♥

Des œufs qui ne laissent pas de marbre !

Puisqu’il y a eu un retrait massif des œufs de Pâques aux salmonelles d’une marque bien connue, qu’il est un peu tard, si vous n’avez ni la matériel, ni la technique, pour tempérer du chocolat et faire vos gourmandises à la maison, si vous n’avez pas non plus une âme d’artiste et la motivation de décorer les récoltes de votre poulailler (sur son balcon en ville, ou en lotissement ou même au cœur d’un village, il est un peu difficile d’avoir sa basse-cour), ces vidéos croates, simples et ludiques (la traduction du gogol vous amusera) devraient combler toutes vos attentes !

Vous pouvez aussi choisir de les colorer en bleu, sans les pelures d’oignon, mais je ne garantis pas que les œufs de nos poules anémiques (dont les coquilles se cassent de plus en plus souvent dans le sens de la longueur) résisteront à la cuisson dans l’eau fortement vinaigrée. De plus je n’ai aucune idée du goût qu’ils pourront avoir ensuite (souvenir surprenant d’un essai de coloration au chou rouge, je préfère, et de loin, les pelures d’oignons de ma grand-mère qui ne connaissait pas l’hibiscus). Prévoir pour des œufs un peu plus graphiques, chou rouge, curcuma et quelques élastiques pour l’effet Art déco ! 😉

Vous aurez remarqué, bien sûr, que pour cause de grippe aviaire, la douzaine d’œufs a vu son prix presque doubler, comme par hasard, juste quelques jours avant Pâques ! 🙄

Un dessert pour la Saint-Valentin ?

Il faut s’y prendre un peu à l’avance parce que nous n’avons pas tous de la patate douce violette dans notre jardin, ni le bon robot de cuisine pour en venir à bout !

De plus, chez Liziqi, cette fête ne se célèbre pas le 14 février et n’a pas une date fixe (Qixi ou qǐqiǎo jié, tombe le septième jour du septième mois lunaire du calendrier chinois, cette année ce sera le 4 août), alors vous n’aurez pas la même liane pour fignoler la présentation de votre dessert Qiaosu dont la recette en anglais est dans le commentaire d’Anastacia Fang que je cite :

Ms. Li’s fans have added English subtitles to some of her videos. We are just waiting for approval from YT. In the meantime, here’s the recipe: Outter layer: flour 100 grams, lard 40 grams, powder sugar 20 grams, water 40 grams. Mix everything together and let it sit for 20 minutes. Inner layer: steam 5 purple yams, cut into piece and let it dehydrate in the sun and pound them into powder. Cake flour 80 grams, lard 40 grams and a some purple yam powder into the mixture. Mix everything together and let it sit for 20 minutes. Filling: purple yam powder and some honey. Mix together and form a ball. Brush egg wash and sprinkle with black sesame seeds and bake for 15 minutes in an oven.

O.K. Corral : règlement de comptes…

Pardon, le film Gunfight at the O.K. Corral n’est pas le sujet du jour !

Si ici, dans ma campagne, le lundi de Pâques est le jour de l’omelette (sucrée) sur l’herbe, ailleurs c’est lany poniedziałek (lundi arrosé) et tous les moyens (y compris les grands moyens) sont bons pour respecter la coutume du Śmigus-dyngus (pour la légende de Wanda, la fille du roi Krak, voir ici), et même si les garçons ne frappent plus les jambes des filles arrosées avec des branches de saule blanc, celles-ci n’essaient pas d’y échapper en offrant la rançon d’oeufs décorés et n’attendent plus du tout le mardi pour se venger, la réponse est immédiate ! 😉

Belle journée à vous, dans mon jardin la sortie sera moins risquée 😉

Sans les patins, SVP !

Alors que le retour à un accès à la culture me semble bien compromis, surtout après les dernières manifestations passablement désordonnées (celle de St-Céré entre autres, avec peu de gestes barrière et des masques sous le nez) et la récente bavure de Mme Bachelot qui fut, avant d’être en charge de la Culture, ministre de la Santé et des Sports entre 2007 et 2010, bévue d’autant plus incompréhensible qu’elle est titulaire d’un diplôme de pharmacien (elle a beaucoup de chance que Michel Sardou le prenne avec philosophie), on me signale un site officiel polonais NINATEKA qui organise cette semaine son deuxième festival du film français avec 9 titres (accès gratuit et films sous-titrés en polonais) mais s’ils ne sont pas visibles en France, on peut toujours y découvrir quelques pépites dans les films d’animation dont la compréhension reste possible si l’on ne parle pas la langue…

Exemple, les 3 aventures du => chaton Philémon, pour les enfants certes, mais pas que, puisque les décors reconstituent fidèlement l’habitat traditionnel pratiquement disparu.

Par contre, ils n’ont pas à leur catalogue le film d’action qui vous permet de visiter, et sans les patins obligatoires, le château à la Dame blanche (qui descend la nuit de son portrait pour hanter la bâtisse) de Kórnik, j’ai nommé „Gdzie jest trzeci król?” (Où est le troisième roi ?) dont j’ai déjà sûrement mis le lien YouTube il y a quelques temps années 😉

Pour qui serait tenté par la visite (j’y suis allée en 2006 -patins obligatoires sur les parquets- et j’avais été fascinée par une Bible retranscrite en 12 langues dont le français sur 2 pages à chaque fois, mais photographie interdite), ne vous en privez surtout pas, l’intrigue est facile à suivre !

Le Syndicat, une bande de criminels internationaux menée par Gruber essaye de voler une toile de valeur (le portrait d’un souverain médiéval) à l’intérieur du mystérieux musée de Bory (château de Kórnik), le commissaire Didot d’Interpol et la milice polonaise les pourchassent. Afin d’éviter le vol, deux agents du siège principal de la police, le capitaine Stefan Berent et le lieutenant Katarzyna Rogalska, sont envoyés au musée incognito, leur tâche est de remplacer l’original par une copie. Mais un échange a été déjà fait et ils se retrouvent face au cadavre du conservateur du musée, Janas, tué par un carreau d’arbalète…

Ont joué dans => le film :

Andrzej Łapicki : Capitaine Stefan Berent, Alicja Wyszyńska : lieutenant Katarzyna Rogalska, Adam Pawlikowski : Commissaire Didot d’Interpol
Tadeusz Kondrat : Władysław Janas, conservateur du musée, Ryszard Pietruski : Karol Wilczkiewicz, adjoint de Janas, Maria Wachowiak : Wanda Szczęśniak, secrétaire de Janas
Wieńczysław Gliński : professeur Gawroński, historien, Franciszek Pieczka : Marczak, conservateur de peintures
Kalina Jędrusik : Małgorzata Sadecka, restauratrice de peintures, Wojciech Pokora : Zientara, restaurateur de peintures, Zbigniew Józefowicz : capitaine Półtorak, associé de Berent, Leon Pietraszkiewicz : Colonel Wala, chef de Berent, Zbigniew Płoszaj : policier

La première mondiale a eu lieu à Kórnik le 19 janvier 1967, soit un jour avant les cinémas de Varsovie suite à une intervention du ministère de la Culture à la demande de la directrice (de l’époque) du cinéma de la ville, Wanda Mikołajczak.

Soyez prudents ! ♥

Jour de silence

Si hier, pendant notre confinement, je me suis longuement évadée au Liban en écoutant les chants traditionnels maronites du Vendredi Saint par Fairuz, puis à Cracovie-Łagiewniki, en Pologne pour le chemin de Croix en ligne chez les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame de la Miséricorde… soit une promenade de passablement plus d’une heure et… sans autorisation signée cela va de soi !

Aujourd’hui, nos jolies têtes blondes ont du coloriage à faire après avoir téléchargé les images, et en silence SVP !

Il faut bien vivre dangereusement, je m’interrogeais alors sur une célébration de la veillée pascale, avec feu, bougie et tout ce qu’il faut… mais pour les solitaires, on recommande la télévision ! Frustrant, non ?

Prenez soin de vous et restez couverts !

pâques2020