Un peu de douceur…

… dans un monde de brutes, pour bien commencer la semaine, avec, en plus, de sublimes images ! 😉

Ne vous laissez pas abuser par le mot relaxation, il n’est pas du tout question d’une quelconque secte du bien-être, c’est par le visionnage du bouleversant film de Radu Mihaileanu, sorti en 2005, Va, vis et deviens (trouvé, par pur hasard, dans les archives oubliées du replay de TF1) que j’ai (re)découvert les musiques d’Armand Amar agrémentées par l’incontournable duduk de Lévon Minassian.

Relaxation : Armand Amar & Levon Minassian

Le film dont la bande-son est en partie utilisée dans cette vidéo, lui, fait référence à une spectaculaire opération de sauvetage d’une partie d’un camp de réfugiés éthiopiens au Soudan, datant de 1984, et traite plus particulièrement, de la difficile adaptation de l’un d’entre eux, dans son nouveau pays d’accueil.

Il est évident que ce n’est pas à mettre en balance avec le traditionnel retour de la magie du film de Noël dont nous verrons très certainement au moins un ou deux échantillons (la saison est courte), mais un peu de réflexion sur des sujets graves ne nuit pas, surtout quand elle nous permet de voir, avec d’autres yeux, certains faits divers inexplicables à l’aune de notre vie, somme toute très confortable.

Bonne semaine à vous ! ♥

Publicité

Des chemins tortueux de ma pensée…

Tout part d’une visite de quelqu’un qui a du mal à communiquer et qui a baissé les bras quand WP a généralisé sa mise en page par des blocs qui ont découragé de nombreux blogueurs. J’ai moi-même accusé le coup, mais fini par m’y habituer. Je ne les utilise certainement pas au mieux de leurs possibilités, mais cela suffit à mon bonheur ! 😉

Pour mieux connaître cet internaute qui appelle à l’aide, et par la grâce d’un « Article similaire », j’ai fait une incursion dans ses archives et suis tombée sur la relation d’un incident (?) sur la plateforme (confirmé par d’autres blogueurs) et suis repartie dans mes propres archives pour voir si j’avais noté un quelconque problème. Mais j’ai dû le rater puisque j’avais écrit la veille et rien publié de la semaine…

J’ai donc profité de l’aubaine pour relire ce qui m’occupait l’esprit à cette époque et mettre à jour un billet avec une vidéo de danse (devenue depuis privée) qu’il m’a fallu remplacer et le merveilleux algorithme de YT m’a proposé celle-ci pour mettre un peu de soleil dans cette journée sous l’eau nécessaire de novembre ! 😉

« Iyo Nterena – Ngora » by ISHAKA (Spectacle-Danse)

J’ignore s’il s’agit d’une tournée d’une troupe du Burundi à l’Algonquin Commons Theatre du campus de l’Algonquin College d’Ottawa, si ce sont des étudiantes ou des expatriées, ce n’est pas la précision chirurgicale des spectacles de Danse avec les stars (dont le gagnant cette année était connu d’avance), mais c’était pile-poil ce dont j’avais besoin pour une mise en train, et de bonne humeur, ce matin !

Bon mardi à vous ! ♥

C’est la fête…

Journée annoncée grise et humide, après une première du même type la veille où je digérais l’absurdité de notre société qui broie tous ceux qui osent sortir du moule ou avoir la tête qui dépasse, mais WP m’a souhaité mon anniversaire, et pour une fois, cela m’a mis un peu de baume au cœur ! 😉

Alors pour célébrer dignement ce qui ne doit rester qu’anecdotique, voici une découverte, en rapport avec le titre de ce blog (j’ai oublié celui du précédent sur une plateforme disparue qui m’avait obligée à réactiver mon espace personnel Windows Live Spaces, puis d’atterrir, à sa fermeture par Microsoft chez WP, je n’ai donc rien choisi), d’une activité qui fut faiblement lucrative pour de nombreuses femmes et n’est plus, de nos jours, qu’un loisir passionnant ! 😉

Les palilleiras Technique artisanale de la dentelle aux fuseaux | Métiers perdus | Film documentaire

Si j’ai croisé quelques dentellières qui utilisaient ce métier, je ne l’ai jamais essayé, mais à le voir, il doit être aussi peu pratique que le carreau à roue des dentellières auvergnates (j’avais acheté, dans les années 1990, mon premier métier, modèle enfant avec une méthode, avant de réaliser, la technique me plaisant, le mien en taille adulte), dont j’adore les sabots posés sur la chaufferette mais déplore l’absence du guéridon avec le chaleil (lampe à huile) et sa boule à eau faisant office de loupe…

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, cela ferait, depuis mon changement de thème pour obsolescence du précédent, un certain nombre de publications quotidiennes, sans interruption, de mes élucubrations (heureusement diminuées par les deux jours hebdomadaires où je joue), merci WP et belle journée à vous ! ♥

Via Podiensis

Son nom, au pays des marcheurs sportifs est le GR 65 et, pour beaucoup d’autres marcheurs, c’est aussi le chemin de Compostelle.

(Source de la copie d’écran : Chemin de Saint-Jacques

Il passe entre, qu’il parte de Cluny, Lyon ou Genève, et la ville où reposerait Saint Jacques, obligatoirement par Le-Puy-en-Velay en Haute-Loire, la référence, où il prend le nom de la Voie du Puy, et poursuit son bonhomme de chemin, bucolique et méditatif, par la Lozère, l’Aveyron, le Lot, le Tarn-et-Garonne, le Gers et les Pyrénées-Atlantiques, avant de franchir les Pyrénées vers l’Espagne, à partir de Saint-Jean-Pied-de-Port.

Bonne nouvelle pour les marcheurs, le trajet sur le territoire lotois, entre Livinhac-le-Haut (12) et Lauzerte (82), est en cours de restauration, voir de plus amples renseignements dans mon journal préféré…

Source de la copie d’écran : La Dépêche

Patrimoine millénaire mondial, classé à l’UNESCO, tous ceux qui s’y sont mesurés en sont revenus changés, disent-ils, à tout jamais. La partie lotoise est à partir de la minute 10.19 dans cette vidéo.

Camino 2 Via Podiensis: Le-Puy-en-Velay – Moissac

Mais il faut savoir que la Voie du Puy n’est pas la seule pour atteindre Saint-Jacques-de-Compostelle, il faut aussi citer, pour la France : la Voie d’Arles (Via Tolosana), la Voie de Vézelay (Via Lemovicensis), et la Voie de Paris et de Tours (Via Turonensis), et d’autres encore, dont certaines hors de nos frontières ! 😉

Portez-vous bien ! ♥

Ton sur ton

Juste une image pour célébrer une année complète (c’était le 25 septembre) de billets quotidiens depuis mon changement de thème catastrophique (pour la petite histoire voir => le billet Shocking!)… je ne m’étendrai pas sur mon opinion quant à la plateforme WP, elle ne s’est pas trop améliorée (mon opinion).

Mais je ne crois pas que changer de maison puisse être ma solution au fait que l’évolution vers la rentabilité et les bénéfices, induise des problèmes de communication entre les catégories de blogs WP (je déplore par exemple que mes commentaires chez certains d’entre vous tombent directement dans les spams, et ce, sans aucune raison valable) et contrarie fortement l’idée que je me faisais de ce moyen de communication.

Ma déception pourrait se traduire par une présence plus aléatoire, comme elle l’était déjà avant le changement de thème, et comme le font beaucoup d’entre nous, partis vers d’autres moyens d’expression que je ne goûte pas, ou d’autres saines occupations au coin du feu ! Portez-vous bien ! ♥

Le monde de l’étrange…

… m’est absolument imperméable, et quand, parfois, je regarde un numéro, je peste parce que je ne comprends pas le truc, et que cela m’agace prodigieusement, et encore plus que les exercices intempestifs chez les pompiers locaux faisant intervenir la sirène locale le soir après 20h !

Exemple, la récente nouvelle coqueluche des amateurs du genre, le magicien masqué qui répondait au nom exotique de Klek Entòs

Dans « La France a un incroyable talent », Klek Entos surprend le jury en demi-finale 2020

… et qui, sous cette identité fantaisiste (explications) cachait, un candidat qui avait déjà participé plusieurs fois au programme LFAUIT sous celle de David Stone ! 😉

David Stone magicien – Finale – La France a un incroyable Talent 2018

Mais cela ne suffirait pas pour remporter le titre, et là, j’ai largement dépassé mon quota d’inexplicable, du moins, jusqu’à la prochaine fois ! 😉

Bon mercredi à vous ! ♥

Du chant de la sirène…

Elle a retenti après 20h, quatre sonneries, dont un site du Nord m’apprend que ce serait un risque chimique… faire rentrer le chat, m’enfermer chez moi après avoir arrêté la VMC et attendre les nouvelles en écoutant France Inter ou France Bleu Occitanie.

La quête à l’information (sans surcharger les réseaux)… que ce soit La Dépêche, le site de la mairie, celui de la préfecture ou même le Facebook des pompiers locaux, rien pour me rassurer, avec le pompon attribué à la préfecture, qui est normalement informée du déclenchement de la sirène, s’il a été commandé localement, et dont les informations sont en erreur 403.

Bien sûr, nous sommes en période de transition, Michel Prosic, l’ancien préfet, a pris ses fonctions en Haute-Corse le 23 août 2022 et Mireille Larrède qui le remplace déballe ses cartons (pardon, elle était chez les pompiers dès le 24 août, mise à jour du 31/08)… qui a donc déclenché la sirène hier soir, et pour quelle raison, il me faudra aller dormir sans pouvoir ouvrir mes fenêtres de la nuit ?

Mais j’aurai, au moins, appris quelque chose de très intéressant concernant l’industrie agroalimentaire…

Source de la copie d’écran : France Bleu

Enfin, tout va bien (ou du moins, pour le mieux dans le meilleur des mondes), l’été n’est pas fini, je n’ai pas donné à boire à mes tomates qui tirent la langue (parce que la sirène), l’alerte orages du jour, elle, semble être levée et ce ne sont pas les quatre gouttes qui sont tombées qui vont coller durablement la poussière au sol… portez vous bien ! ♥