Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘vie locale’

Le pilier qui charpentait notre société n’en finit plus de trembler… et ce, même dans nos campagnes profondes où le très médiatique abbé Ronan de Gouvello qui fut, pendant une dizaine d’années, le dynamique recteur du sanctuaire Notre-Dame de Rocamadour avant de devenir, en septembre 2016, prêtre (et recteur) en la majestueuse cathédrale Saint-Étienne de Cahors (dont les festivités => pour ses 900 printemps viennent d’être lancées) a été suspendu de ses fonctions par Mgr Laurent Camiade lors de la messe dominicale.

RdeGouvello

L’article => de La Dépêche suggèrerait la possibilité que l’égo surdimensionné du prêtre ait fait quelque peu trop d’ombre à celui de son supérieur à Cahors depuis juillet 2015 en remplacement du regretté Norbert Turini (en poste à Perpignan depuis octobre 2014), une façon pour l’évêque de retirer les marrons du feu tout en appelant le sujet de sa première nomination à plus d’humilité pour le Carême 2019.

Les voies du Seigneur sont impénétrables…

Le programme des festivités (dont l’ouverture initialement prévue pour le 5 mars a été reportée au 12 mars en raison des événements) est disponible dans les lieux publics, offices du tourisme, chez les commerçants, sur le site leneufcentieme.fr et sur la page FB Le 900e anniversaire de la Cathédrale de Cahors.

 

Publicités

Read Full Post »

 

 

Suspens et humour décalé sont les ingrédients de cette web-mini-série signée Ismaïl Madani qui vous fera voyager dans notre capitale départementale, j’ai nommé la mystérieuse et belle ville de Cahors 😉

Premier épisode (15 épisodes sont prévus, diffusion tous les vendredis) :

 

Ça ne commence véritablement qu’à la minute 4.02 😉

Philippe de la Roseraie s’est échappé de l’hôpital psychiatrique…

Épisode 2, Épisode 3, Épisode 4, Épisode 5, …

Read Full Post »

Dans mon coin du Lot, on ne jure que par le vin de Cahors et… le canard gras. De temps en temps, j’aime bien un morceau de confit avec des pommes sarladaises, j’ai donc renoué avec l’exercice de découpe du bestiau, salage, cuisson puis conservation en attendant la prochaine récolte de pommes de terre 😉

Certes, j’ai bien un feu de bois à la maison, mais pas dans le cantou pour y cuisiner à l’aise, alors je pencherai pour la recette plus moderne de Julie Andrieu (oie ou canard, même combat !) 😉

Read Full Post »

La pommade dans le sens du poil

président0

Que penser d’un article de La Dépêche dont je n’ai lu, pour l’instant, que le titre, à propos d’une visite que je n’ai pas suivie ?

Foin du tapage médiatique autour d’une équipe qui ne pense qu’à vider le contenu des poches des sans grade pour remplir les siennes, je n’ai qu’une réponse qui me vienne à l’esprit !

Read Full Post »

Snif…

C’est l’histoire d’un matin chagrin…

fm

Lire la suite => ici.

Je n’avais prêté qu’une oreille distraite à ces bruits de couloir, et j’ai bien cru que l’heure était venue en n’entendant rien quand j’ai appuyé sur le bouton de ma radio (un geste quasi automatique depuis l’achat de mon premier poste en cité universitaire) ce matin, silence total aussi en tournant le bouton de recherche, une seule radio périphérique sur les ondes longues.

Avant d’y croire vraiment, je suis allée à l’étage, rebrancher ledit premier poste et miracle, la bande FM est encore là, mais je ne sais pas comment survivre à sa mort annoncée, la radio nationale en FM étant la seule audible dans la pièce à vivre de cette maison où les portables ne passent pas…

Read Full Post »

Oh, my Lot !

Après la Terre des Merveilles de mon enfance, voici le nouveau logo du département, toujours dans l’esprit tourisme publié dans la => version locale de La Dépêche du Midi

tourisme2019

Quand on voit le déclin inexorable de mon village (qui ne vit que de mi-juin à mi-septembre et où tout est à vendre) qui avait fait le pari du tourisme œnologique, au détriment de ses résidents à l’année, on ne peut s’empêcher d’être inquiet… par chance, nous avons, dans le département, d’autres pépites que le vin, et je n’ai pas non plus la prétention d’être immortelle !

 

 

Read Full Post »

En voilà une question pour un 2 janvier !

Ce jour, mon journal local titre => « L’année 2019 vue par une voyante lotoise », j’ai donc lu, par curiosité, les prédictions de (pour moi) cette inconnue, et, je peux vous rassurer, rien de bien rare, peut-être du croustillant avec des tensions internes au palais où Madame défraierait la chronique, seuls les derniers sujets qui ont occupé l’actualité des 3 derniers mois de 2018 connaîtraient un développement courant 2019.

Deuxième question, le journal local a-t’il ou non payé une consultation pour ce papier ?

Si oui, je considère qu’il y a tromperie sur la marchandise et ce n’est pas l’hypothétique rayonnement international de notre savoir-faire occitan qui me fera changer d’avis parce que notre vin de Cahors se vend en Chine depuis longtemps et qu’auparavant il servait déjà de vin de messe dans les églises orthodoxes…

J’avais été approchée par une détentrice d’un don à mon retour dans le département, j’en attends toujours les révélations, enfin, plus maintenant, parce qu’elle avait mis fin à ses activités professionnelles officielles (qui  faisaient que nous étions en contact régulier), avant que je ne laisse moi-même la place aux jeunes… mais je crois aussi qu’elle s’était rendue compte que, si j’étais passablement naïve, je n’étais pas vraiment très malléable, même dans l’isolement relatif suivant mon changement de vie, ce qui s’était rapidement traduit par moins de sympathie (et, avec le recul, sûrement des tentatives de me nuire en manipulant d’autres personnes !) avant que des retours de bâton (dans d’autres affaires qui ne me concernaient pas) ne l’obligent à me considérer, par nécessité, avec plus de neutralité.

En conclusion, cultivez, en plus de votre jardin, votre animalité (nos animaux de compagnie uniquement soucieux du contenu de leur gamelle et du confort de leur panier ne consultent pas de voyants) pour résister à ces manipulateurs qui nous gouvernent par le biais des politiques qui s’en remettent à eux avant toute décision !

begonia

 

Read Full Post »

Il s’agit d’un film sur la préservation (et la transmission du savoir-faire) du patrimoine matériel et immatériel du Quercy, annoncé en sortie nationale.

Pour en savoir plus, l’association l’APICQ a un site internet, à visiter sans modération !

 

Read Full Post »

Ambiance

Fort heureusement, même s’il fait un temps à ne pas mettre un chat dehors, on peut en croiser un…

amb8

… qui fait pitié, et, plus loin, une touche de couleur pour cacher la misère !

amb9

Et dans 10 jours on sera déjà après Noël, courage, les jours vont bientôt commencer à rallonger !

Read Full Post »

… ou les joies de la vie à la campagne ! 😆

Demain, cela fera 3 semaines que j’ai passé commande d’une pile pour mon APN, d’une BD et de 2 livres d’auteurs, certes au nom imprononçable si l’on n’est pas initié, mais dont les livres traduits sont édités par les Éditions Noir sur Blanc pour l’un et Pocket pour l’autre.

J’ai eu ce jour la pile et la BD (Marzi : Nouvelle vague de Marzena Sowa, illustré par Sylvain Savoia ; tome 7 de la série dont j’ai déjà parlé => ici, parue aux Éditions Dupuis), l’ouvrage Les Livres de Jakób par Olga Tokarczuk est en route… mais elle est sûrement très longue, quant au dernier : Inavouable de Zygmunt Miłoszewski, sorti le 13 septembre dernier, on m’a carrément dit par 2 fois qu’il n’existait pas chez Pocket, alors que je l’avais vu sur le FB de la Librairie Polonaise à Paris.

Comme dans ma campagne, on a quand même accès au Net, j’ai expliqué ce matin à mon libraire-buraliste comment arriver à la référence Inavouable chez Pocket, il n’avait pas eu l’idée, au vu de mon insistance, d’aller vérifier la véracité de mes dires sur leur site, et sa réponse devant la preuve a été : « j’ai compris, c’est un bug ! » Je lui laisse le bénéfice du doute (je n’ai pas regardé son écran, pour lui, Pocket et Le livre de poche c’est la même maison), mais mon petit doigt me dit qu’il est bien le fils de son père dans l’art de vouloir me faire prendre des vessies pour des lanternes.

Si j’avais pris mon téléphone et appelé Paris, j’aurais eu mes 3 livres avant la pile de l’APN, las !, je ne l’ai pas fait… parce qu’on n’a plus cette année de boucher, ni d’épicier sur la commune et que j’ai voulu le faire travailler un peu, mais il ne faudrait pas qu’il se foule la rate à cause de mes lectures exotiques, j’y réfléchirai sérieusement à 2 fois à ma prochaine envie !

Mon mouvement d’humeur étant passé, la musique adoucissant les mœurs, je vous propose une promenade sonore au Finnskogen, quelque part entre la Suède et la Norvège… avec Livet i Finnskogarna (ur Grodsymfonin) de Iskra

 

 

Read Full Post »

Older Posts »