Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘vin de Cahors’

Alors que nous manquons cruellement de commerces de base, style une vraie boucherie (le local de celui qui venait d’ouvrir depuis un mois quand je suis arrivée au village et a fermé en mars 2018, est toujours disponible même si tout le matériel a été vendu), un pâtissier qui ferait de vrais gâteaux, un boulanger qui se dispenserait des additifs dans son pain, une supérette qui nous vendrait des produits locaux, on ne parle pas de vêtements, ni de chaussures (on a le choix entre la jardinerie et le pas supermarché), une nouvelle boutique vient de s’installer dans le local de l’ancien magasin d’électroménager, devenu ensuite réserve de celui du village voisin puis, après un temps de vacance, atelier de sérigraphie-imprimerie de publicité et autre signalétique.

Un commerce essentiel, qui nous faisait défaut, et bénéficie de certains appuis parce qu’en 15 jours, le stationnement est devenu interdit devant l’entrée des marchandises et réglementé (limité à 15 minutes) devant celle du public, il ne va pas falloir traîner dans les rayons de l’Echoppe Bien-Etre !

La question est, combien de temps aurons-nous pour nous consoler (de l’absence de produits de bouche corrects) avec des gadgets ésotériques pas franchement indispensables ? Il est vrai qu’en temps de crise nous avons bien besoin de charlatans pour nous dire de quoi demain sera fait ! 😉

Read Full Post »

Lointaine époque que celle de mon baccalauréat à Cahors… l’histoire familiale personnelle avait fait, qu’avec d’autres lycéens non accompagnés par leurs parents le jour J, j’avais dû rejoindre un hébergement religieux la veille (peut-être avec un trajet commun en bus ?), passer les épreuves écrites le lendemain, je ne sais plus à quel endroit dans la ville, puis devoir y retourner pour les oraux par mes propres moyens, et rentrer seule après, en train cette fois, un jour de grève SNCF, alors que nous n’utilisions plus qu’occasionnellement ce mode de transport !

Cela avait voulu dire, aller à Brive-la-Gaillarde, par le train de 6h en provenance d’Aurillac (ligne actuellement en travaux), prendre la correspondance pour Toulouse et descendre à Cahors, me présenter aux épreuves orales en croisant les doigts pour avoir tout terminé à temps pour que je puisse prendre le train-retour et rentrer chez moi avant minuit… mais, suite à la grève des cheminots, j’avais dû prendre, sur les injonctions d’un guichetier excédé, un train pour une autre direction que la mienne, dont je ne connaissais pas le trajet, ne sachant pas qu’il y avait 2 gares St Denis différentes (-Catus et -près-Martel), aucun préposé à casquette pour me renseigner, ni de plan pour visualiser le trajet, et c’est ainsi que j’avais passé la moitié de la nuit sur un banc sur le quai (salle d’attente fermée) à St Denis-Catus, puis pris le 1er train qui s’était arrêté sans savoir où il allait, pour échapper à un rôdeur qui m’importunait, descendre dès que possible, et, avec un peu de chance, dans un endroit que je connaissais (St Denis-près-Martel ou Brive) et y attendre le train pour Aurillac qui me laisserait à 5h du matin dans mon village de l’époque (l’angoisse de ma mère quand on sait que l’on vivait encore au rythme des échanges par courrier et que téléphones privés et cabines publiques étaient très rares dans nos campagnes)…

(Source de l’image QuercyRail)

Cette gare est aujourd’hui devenue faussement célèbre (selon La Dépêche du Midi) car les lycéens qui n’ont pas été séduits par l’un des 3 sujets de dissertation proposés, ont dû plancher pendant 4 heures lors de l’épreuve anticipée de français, sur un poème de Valéry Larbaud (1881-1957) publié en 1913 qui immortalisait l’ancienne gare (désaffectée et transformée ensuite en logements, puis en médiathèque) en service entre 1869 et 1884 sur la ligne Libos-Cahors (extension vers Agen, puis Bordeaux), avant la construction en 1884 du bâtiment actuel pour la ligne Montauban-Brive (devenue POLT, soit Paris-Orléans-Limoges-Toulouse, à l’évolution toujours passablement incertaine puisque non TGV).

Pour moi, un siècle plus tard et toujours un air de déjà vu, l’avenir de la ligne POLT est un sujet sensible, malgré les belles promesses de nos politiques, on veut absolument nous faire passer par Bordeaux ou par Lyon selon notre destination dans le département du Lot, alors qu’elle fonctionnait très bien à l’heure du train Le Capitole…

… oui, je sais, je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître !

Par contre, il ne faut pas croire que l’Occitanie soit la seule région concernée, essayez d’aller de Cahors à Saumur, par la POLT en descendant à Orléans (à défaut de Vierzon où il n’y avait pas la correspondance)…

… sans passer par Bordeaux, Paris, Le Mans et Angers, c’est passionnant, autant dans un sens que dans l’autre pour le retour (pour ne pas dire usant et même franchement désespérant !) 😉

Read Full Post »

Il s’agit d’une farine de blé T80 bio, originaire du Gers, sans un grain de blé, mais… à la mangue, à la pomme et à la poire !!!

N’allez pas croire que la farine c’est ce qui occupe mes journées de confinement, c’est juste l’ingrédient principal de mes expériences de panification au levain-maison, mais il se trouve que j’ai juste voulu voir si le directeur de mon pas supermarket local (où il ne vient jamais) vendait de la farine de Pologne dans le magasin du village d’à côté, où il serait présent plus souvent, et comme j’ai trouvé cette perle, je n’ai pas pu résister 😉

Pour la petite histoire ce Monsieur était propriétaire d’une supérette de la même enseigne à 25km de chez moi, et il a racheté le magasin du village d’à côté qu’il convoitait depuis longtemps, mais dans le deal, le rachat du devenu pas supermarket local était obligatoire puisque le vendeur (un couple et chacun gérait son affaire) possédait les 2 adresses et habitait à mi-chemin entre ses 2 lieux de travail (or l’acheteur ne voulait pas de l’annexe et on le constate tous les jours)… la question c’est : en combien de temps il arrivera à le faire couler pour pouvoir le fermer ?

Read Full Post »

Un petit tour dans la nature, dans un rayon de 10km maximum autour de chez vous, bien sûr, pour occuper notre énième confinement vraisemblablement à rallonge…

… enfin, tant que le loup coronavirus n’y est pas 😉

Je viens d’identifier, dans mon jardinet de ville, un pied de cerfeuil des bois, arrivé par pur hasard, ainsi qu’un pied de bardane, et donc un grand merci au cueilleur avisé Christophe de Hody qui met en ligne sa science botanique 😉

Pour qui a déjà lu quelques critiques contre le pas supermarket du village qui s’est inscrit comme « producteur régional » sur le site initié par Mme Delga Tous Occitariens (je consomme solidaire), il m’a fallu attendre 1/2h, hier, et déranger 2 personnes pour y récupérer un colis lâchement abandonné par un transporteur peu scrupuleux (qui a manuscritement noté « Avisé » sur le colis alors qu’il n’a jamais téléphoné pour me prévenir et que le mail m’annonçant le départ du colis le 12 avril comportait un lien de suivi qui lui me disait « Colis livré » le 8…), et donc, à devoir sortir, j’en ai profité pour craquer sur un paquet de farine on ne peut plus local et à peine (depuis un mois) périmé !!!

Et comme c’est prévisible, le propriétaire du magasin… n’est pas là quand on appelle pour le lui signaler ! Serait-il présent s’il me prenait l’envie d’aviser directement les services compétents, ticket de caisse en main pour preuve ?

Ceci dit, je n’ai acheté ce paquet de farine que parce qu’au fond de ma campagne un paquet de farine polonais c’est rare, périmé d’un mois ce n’est pas mortel (pas plus que la Covid !) à moins de manger de la brioche crue, j’ai d’ailleurs aussi des fonds de paquets de farines de meuniers périmées depuis plus longtemps dans mes bocaux 😉

Fort heureusement, pour compenser, j’ai vu du lilas en fleur et un magnifique arbre de Judée…

Read Full Post »

Alors que nous sommes toujours sous couvre-feu et de nouveau confinés pour tout le mois d’avril, que font nos politiques régionaux en goguette ? Si j’en crois l’image du journal d’aujourd’hui, ils semblent bien prendre du bon temps, aucun n’est masqué et pour la distanciation sociale (ou simplement le respect des gestes barrières) on repassera, ils ne font guère mieux que ceux qui fréquentent les restaurants de luxe clandestins parisiens… nous prendraient-ils pour (des c…) de parfaits ignares, capables de gober leurs mesures tape-à-l’œil, les opérations coups-de-poing inutiles et coûteuses, et nous serions, de plus, dotés d’une mémoire de poisson rouge ?

Merci à eux de nous rappeler les prochaines échéances électorales !

Par curiosité, je viens d’aller sur le site Tous Occitariens lancé à grand renfort de publicité au printemps, l’an dernier, où nous devions trouver des producteurs locaux qui livraient gratuitement leurs produits frais à domicile… et bien, sur mon secteur j’ai tous les vignerons et même, c’est la grande nouveauté… le pas supermarket local, qui fait du drive mais absolument pas de livraison, et nous vend en libre-service, outre des truffes de Chine pour les fêtes, du melon des Charentes alors qu’il y a d’excellents producteurs dans le Quercy, du chorizo breton ou, quand il est au très sélect rayon traiteur, en provenance du Nord !!! Et dire que je pensais cette charcuterie espagnole !

Read Full Post »

… ou quand la mayonnaise de la campagne de vaccination ne prend pas !

Lire le pourquoi du comment dans => l’article du journal.

Ceci-dit, n’en déplaise à tout ce que l’on entend, à droite ou à gauche, si l’on essaie de vouloir s’informer un minimum, la situation reste on ne peut plus confuse, les plus chanceux (ou pistonnés, il ne faut pas rêver) se font vacciner avec du Pfizer (le beurre des nantis ?), laissant l’Astra (la margarine chère à Napoléon III, voir la petite histoire => ici) aux moins bien lotis !

Mais pour une Lotoise lambda, après une visite sur le site de la mairie de ma commune, les choses sont très simples au niveau départemental : je n’ai pas plus de 75 ans et je ne suis pas personnel soignant de plus de 50 ans, et donc ce sera très loin des voeux pieux dont on nous rabâche les oreilles : Circulez, il n’y a rien à voir (et n’oubliez pas votre autorisation de sortie pour aller faire pisser le chien après 18h !), et on ne parle que de la vaccination anti-Covid, pas du désert médical que sont nos campagnes au quotidien !

Mise à jour du 23 mars :

Pirouette, cacahuète… nous sommes => bons pour l’Astra si nous avons plus de 55 ans, mais curieusement un étudiant de 28 ans, fin de cursus de médecine, a été retrouvé mort chez lui, c’est absolument sans rapport mais il avait mangé de la margarine et les plus à risque seraient les femmes et les moins de 50 ans, méfiance donc si vous êtes une femme de plus de 55 ans 😉

Les précisions du 3 avril :

Reconnaître => les 7 symptômes en cas de problème.

Mise à jour du 6 avril :

Le lien entre le vaccin et les thromboses est reconnu par l’AEM (Agence Européenne du Médicament)… on va bien voir si les ARS (Agences Régionales de Santé) et notre gouvernement feront machine arrière 😦

Read Full Post »

Avec le roi des fainéants au jardin, j’ai nommé Didier Helmestetter qui ne travaille pas sa terre et plante des légumes directement dans du foin, un autre jardinier permaculteur a, pour d’autres raisons, toutes mes faveurs jardinesques, c’est Damien Decarz dont j’ai sûrement déjà parlé, ici ou dans l’onglet jardin.

Lui, n’est pas en Alsace, il a quitté une première expérience avec la Graine indocile au jardin du Grand Jas, à Bras, dans le midi pour la Corrèze et, si j’en crois la date de la vidéo il y ferait pousser de la vigne… avec une production que, alors que je vis au milieu du vignoble de Cahors, mon unique cep, en place depuis au moins 5 ans, est loin d’égaler, j’ai dû rater quelque chose ! 😉

Je vais étudier la question avec beaucoup d’attention, de façon à corriger mes erreurs ! 😉

Read Full Post »

… ou plutôt demain…

Telles sont les informations d’Actu Lot ce matin aux aurores… j’aurais pu parier 😉

On ne va pas se laisser abattre en attendant les nouvelles déclarations et mesures drastiques de notre président concernant la tranche âgée de la population qui va encombrer les lits manquants en réanimation (toutes les économies que l’état ferait s’il n’y avait pas toutes ces retraites à payer !) 😉

Sortez couverts, enfin, tant que c’est encore possible ! ♥

Read Full Post »

… suis-je, en tant que campagnarde (c’est-à-dire vivant hors d’une ville), certes dans un désert médical, mais où la maréchaussée pratique la collecte des déchets verts de préférence aromatiques, parce que mon fidèle et ronronnant quadrupède boxeur ne me fait pas risquer une amende de 135€ en allant fertiliser le jardin sans autorisation de sortie et après le début du couvre-feu !

Maintenant que je suis informée, et si je n’avais pas le dos momentanément coincé, j’en sauterais de joie ! La Fripouille vous salue aussi, bien bas, parce qu’en forme ! 😉

Read Full Post »

Le figuier

Espèce plus ou moins spontanée, très souvent semée gratuitement par les oiseaux (quel prix chez un pépiniériste ?), j’ignore si celui-ci portera quelques fruits l’an prochain ou si le jardinier stagiaire en chef, postulant à l’entretien de cet espace aura pris sur lui de l’éradiquer pendant l’hiver… la récolte n’en sera jamais humaine puisqu’il pousse sous la chaussée de notre passerelle dont l’installation fut épique suite à la présence d’une malencontreuse guêpe dans l’habitacle de l’hélicoptère chargé d’installer la poutre métallique qui supporte la totalité de la structure (provoquant une fausse manœuvre du pilote et la poutre s’était écrasée un étage plus bas, par chance, entre 2 maisons) !

Quelques images de ma sortie de mercredi dernier 😉

On y retrouve quelques tableaux de l’exposition aoûtienne de fortune, belle journée à vous, je vais aller oublier la pluie du jour dans ma cuisine ! 😉

Read Full Post »

Older Posts »