Autocongratulation !

En marge de la diagonale du vide selon les pontifes qui nous ponctionnent au lieu de simplement nous gouverner, qu’il est bon de lire dans le journal local que tout n’est pas mauvais chez nous, les riens, pour ne pas dire les bouseux !

Certes, nous n’aurons pas de foie gras pour Noël (par chance j’ai du confit et des haricots pour un sublime cassoulet de fête), grippe aviaire, profiteurs d’une situation de crise (même si l’on nous dit que ce n’est pas le cas), et citadins défenseurs du canard qui ne savent pas que, dans la nature, il s’engraisse tout seul en vue de sa migration naturelle vers des cieux plus cléments, et que le gavage bien conduit ne le rend pas malade, font que la pénurie perdure, mais il est bon de savoir qu’à défaut de magrets, il nous reste encore quelques cerveaux !

Source de la copie d’écran : La Dépêche

En y regardant de plus près, Souillac pour mon maintien à domicile c’est un petit peu loin du sud du département, je n’ai pas non plus vraiment besoin d’un équipement de chais pour la vendange de mon unique cep de vigne, mais il m’est arrivé de faire de belles trouvailles, avant les confinements, à la Jardinerie du Quercy (depuis, je me débrouille avec ce qui veut bien pousser et résister à la vermine dans mon carré à expériences !).

Espérons simplement que le palmarès 2022 de Septuors 46 du 1er décembre (je rigole et me gondole, malgré mes rhumatismes, quand je vois le lauréat Développement durable 2021 alors que l’on supprime à tout va, les arrêts dans le département de presque tous les trains de la ligne POLT et que l’on dépose des voies ferrées) ressemblera à quelque chose qui ne sera pas qu’un peu de poudre aux yeux pour faire joli dans la morosité ambiante, et que tout ce beau monde ne va pas se réunir autour d’une bonne table juste pour simplement trois nominés !

Publicité

Grenadier…

Quelques jours ont passé depuis que je vous ai montré ce qu’il était advenu du grenadier communal qui ne portera pas encore de fruits cette année ni la suivante, mais hier, en promenade, j’en ai trouvé un dans un jardin privé avec une petite récolte…

Bien que sans aucun rapport entre ce fruit excellent pour notre santé, j’en profite pour dégoupiller mon arme secrète musicale qui pourra faire office de scie pour une bonne partie de la journée ! 😉

Clara Luciani – La grenade (Clip Officiel)

Je vous fais grâce d’un vieux titre africain d’avant 1984 qui me trotte dans la tête… belle journée à vous ! ♥

La panne

La faute à qui ou à quoi ? Pas de chance, ou bien j’ai soit fait preuve de beaucoup trop d’énergie, soit je voulais en finir rapidement avec cette corvée et tous les moyens pour y arriver étaient bons… mais dans cette configuration, je dois admettre que ce n’est pas trop pratique ! N’empêche, je pensais qu’une panne de balai n’arrivait qu’une fois dans sa vie, mais depuis que je suis dans cette maison (14 ans), c’est le deuxième manche en tube métallique recouvert de plastique que je casse ! Au troisième, je m’autorebaptise, et au vin noir local s’il vous plaît, Brise-Fer ! 😉

Il va sans dire, que je n’ai pas trop fait la difficile pour le remplacer presque immédiatement et me suis contentée de celui qui était bien caché derrière des outils trop sophistiqués pour moi (et surtout pour lesquels il faut renouveler les accessoires bien trop souvent à mon goût).

Bonne semaine à vous ! ♥

Les loisirs estivaux de la Reine

Pour plus de détails sur la démarche l’artiste, lire l’excellent article de M-F Plagès dans ActuLot.

Pour une vue de quelques toiles, un passage sur le site de la Maison Royale est toujours possible.

Source de la copie d’écran : Musée Henri-Martin de Cahors

Celui sur le Facebook du musée ou bien sur le titre de La Dépêche (dont l’article est réservé aux abonnés) peut aussi être utile parce que la page internet du musée, même toute neuve n’est, à ma grande déception, pas destinée à vivre, comme d’ailleurs celles d’autres musées lotois dont je ne comprends pas la politique en la matière puisqu’ils ont dû rémunérer le créateur à son tarif et que, dans ce domaine, on n’a pas fait appel à un novice et mécène…

Sachez aussi que la Reine Margrethe II de Danemark est une grande admiratrice de l’univers imaginaire de Tolkien et que ses dessins sur le sujet seront exposés à la Bibliothèque Patrimoniale de Cahors jusqu’au 13 octobre.

Bonnes visites à vous !

Mise à jour du 9 août :

La Reine Margrethe II de Danemark, sera à Cahors pour le vernissage de son exposition, un occasion rare d’assister au concert donné par un ensemble de cuivres de l’orchestre de la Garde Royale danoise sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Cahors.

Source de la copie d’écran : ActuLot / La Vie Quercynoise

Curiosité vinicole

Quelques vignerons de l’AOC Cahors avaient déjà investi, en 2019, pour le vieillissement expérimental, durant une année, de quelques bouteilles d’exception, le gouffre de Padirac (à 103m de profondeur : 13°C et 98% d’humidité constants) entre Gramat et Rocamadour, qui fêtait cette année-là, les 130 ans de sa découverte par Édouard-Alfred Martel (en 1889), les premières bouteilles (d’autres ont pris le même chemin secret) remontées des entrailles de la Terre seront mises en vente cet été.

Comme je connais quelques uns de ces entrepreneurs, pour ne fâcher personne (ils causent entre eux) en buvant du vin de l’un d’eux plutôt que d’un autre, j’ai solutionné cet épineux problème en préférant servir à ma table les vins des Coteaux de Glanes IGP, au nord du département, que j’achète directement au producteur quand je passe dans le coin et je viens de lire ceci :

Les grottes de Presque (à côté de Saint-Céré) fêtent cette année les 100 ans de leur ouverture au public et les bouteilles de la cuvée Fondateurs qui y ont séjourné, entre stalactites et stalagmites, deux années entières (contrairement au Cahors resté sous terre une année) dans le noir complet, à 12 °C et avec un degré d’hygrométrie supérieur à 95 % ont été remontées pour être vendues, l’expérience sera aussi reconduite !

Suis-je assez amatrice de vin pour téléphoner à mon copain de collège et accessoirement fournisseur de ratafia maison, et m’en faire mettre quelques unes de côté, là est la question du jour, à débattre ce WE ! 😉

Recette de santé

Elle est trop drôle pour que je l’ignore ! 😉

C’est celle du fortune cookie ouvert à la fin de ma partie de Mahjong du jour, et, comme c’est la première fois que je tombais sur cette maxime j’ai voulu vous en faire profiter !

Si je n’ai rien contre la bonne cuisine chinoise, ni peur d’utiliser des baguettes, car tout le monde sait bien qu’elles participent, par l’usage que l’on en fait, au bon maintien de notre santé en nous évitant de nous goinfrer de manière trop rapide, il m’est difficile, premièrement de trouver un restaurant chinois dans mon village, secondement d’acquérir les ingrédients spécifiques ailleurs que sur le net, troisièmement d’en réaliser les recettes que j’aime de temps en temps mais ne suis pas tentée de reproduire chez moi et quatrièmement de manger à l’aide de baguettes mon onctueuse blanquette de veau (sans riz, mais avec des pommes de terre) posée sur la tablette à côté de mon clavier d’ordinateur… déjà qu’à la petite cuillère cela fait invariablement monter le chronomètre au-dessus des 5 minutes habituelles pour terminer la partie !

Prenez-soin de vous ! 😉

Denis

J’aime assez la définition de Wikipédia qui dit que ce prénom :

est issu du grec Διονύσιος (Dionysos) via le latin Dionysius… le dieu de la vigne, du vin et du délire extatique…

Pour autant qu’il me souvienne, l’essor de la civilisation grecque aurait précédé l’expansion de l’empire romain, je peux bien sûr me tromper ! 😉