Il y faisait -5°C

… le jour où j’ai fait l’instantané et préparé ce billet, mais, où donc ? Chez le vrai Père Noël, à Rovaniemi, en Finlande, bien sûr ! 😉

Là où il faut aller avec ses enfants, pour y trouver l’emplacement de la webcam diffusée en direct, appeler les grands-parents qui gardent le chien, le chat ou même simplement la maison, et leur faire en direct un petit coucou de la main ! Comme c’est beau la technique ! 😉

(Source de la copie d’écran : Santa Claus Village)

Mais, tout comme à la station de ski de Kittilä (à 150 km plus au nord) où j’étais il y a quelques jours… je n’ai pas vu les rennes ! Et pour cause ! 😉

Là… roulement de tambour, je vais casser le mythe et mettre fin à quelques illusions, les rennes du Père Noël passent à la casserole (tout comme les bisons de Pologne) et le succès grandissant de cette viande, plus saine que celle de nos élevages classiques, hors leurs frontières où sa consommation est traditionnelle, commençait à inquiéter les Finlandais déjà en 2013.

Alors… chapon, dinde, oie, chevreuil, bison ou renne, qu’avez-vous prévu à votre menu ?

Bon dimanche à vous ! ♥

Chez le Père Noël…

Les rennes auraient-ils été définitivement remplacés par des automobiles équipées de pneus prévus pour la neige ?

(Source de la copie d’écran : webcam => Zero Point Levi Finland)

Mais non, bien sûr, je blague ! 😉

C’est un morceau d’image emprunté à une webcam finlandaise que je viens de découvrir, et comme je trouvais que le décor de cette station de ski à Kittilä, (à 100km au nord du cercle polaire arctique) faisait très carte de vœux, je n’ai pas pu résister à l’irrésistible envie de broder autour… un peu de la magie de Noël et de poésie dans ce monde où l’argent est roi ! 😉

Webcam des bisons

Cela faisait quelques semaines que j’observais en vain cette caméra dans l’espoir d’en voir un (ou plusieurs), c’est chose faite, ils se sont rapprochés (et avec des petits) de la clairière où les forestiers du parc national de Białowieża leur donnent un supplément de nourriture chaque hiver 😉

(Copie d’écran de la webcam Żubry online)
Autres vidéos de la chaîne Lasy Państwowe qui diffuse parfois le live des bisons.

L’observation nocturne est rendue possible grâce à un éclairage infrarouge qu’ils ne perçoivent pas. Lorsque les températures seront plus basses, le roi de la forêt partagera éventuellement ses petites douceurs avec des cerfs et des sangliers de passage, en plus des nombreux autres petits animaux des alentours qui se laissent volontiers tenter par l’aubaine.

Pour mémoire, tout ou presque sur l’animal et la politique de sauvegarde de l’espèce par la Société internationale pour la protection du bison, créée en 1923.

D’autres renseignements sont disponibles directement sur le site lasy.gov.pl, à la page des forêts domaniales. Les éleveurs français (et oui, les animaux en surnombre, sont exportés) ont un site (Bisons de France) où ils sont répertoriés (y compris les vendeurs de viande, il ne faut pas se leurrer).

En plein jour, on y voit quand même mieux ! 🙂

Belles observations à vous !

Cigognes : expérience de sauvetage en nid

C’est avec une grande curiosité que j’ai visionné cette vidéo surprenante du 23 mai, où l’on voit un humain nourrir (pour la deuxième fois) des cigogneaux orphelins au nid…

J’ignore absolument si les 2 humains qui se relaient auront la constance de grimper plusieurs fois (au moins 2 fois) par jour pour pallier à l’absence de la mère qui s’est électrocutée sur une ligne à haute tension, et leur apporter les soins attentifs nécessaires sur le long terme avec l’aide du seul père dont je me demande quelle sera la réaction (elle pourrait bien nous surprendre).

La présence des 2 parents est normalement indispensable pour nourrir et éduquer les oisillons. En général si l’un des parents disparaît, la couvée se solde par un échec, le parent survivant ne pouvant assumer seul la protection des petits au nid et la quête de la nourriture adéquate, dans le cas des cigognes ils sont euthanasiés par précipitation hors de la plateforme (ce qui arrive souvent au plus petit même si les 2 parents sont présents quand la nourriture se fait rare si la météo est trop mauvaise)… wait and see !

La webcam live de ce nid (à Mladé Buky, en Tchéquie) est => ici.

Le plus jeune (et donc malingre) a été précipité hors du nid le 28 mai pour donner aux plus grands toutes leurs chances d’arriver à être prêts pour une migration début août prochain ?

2 en 1, ou Islande ter…

Ma webcam préférée (BOB) à la vue élargie sur le champ de lave étant en panne, j’ai fait le tour des autres vues en suivant les comptes YT qui affichent les transmissions en direct…

Rien de nouveau sous le soleil, gros plan sur le cratère et comme je ne suis pas spécialiste en la matière je retiendrai cette vidéo dans l’historique du compte RÚV (l’acronyme de Ríkisútvarpið, l’entreprise de service public de radio et télévision islandaise).

… ou comment faire d’une pierre deux coups ! 😉

En effet, elle associe aux premières (et très belles) images du réveil du volcan de Geldingadalir, en mars dernier, à 10 Years, la chanson du groupe Daði & Gagnamagnið sélectionné pour représenter cette année encore (participation virtuelle en 2020) l’Islande au prochain concours de l’Eurovision à Rotterdam aux Pays-Bas entre les 18 et 22 mai 😉

Mise à jour du 24 juin :

Une nouvelle chaîne dont je n’ai pas retenu le nom a diffusé quelques temps les images des webcams qui filmaient l’activité du Geldingadalir, ce qui, pour avoir une vue globale évitait de jongler entre les onglets du navigateur…

… de plus une carte interactive situait les caméras par rapport au cratère principal du moment, elle était mise à jour au changement de diffusion d’une des caméras, bravo et merci… mais cela a juste duré un temps, voici un time lapse de remplacement 😉

Portez vous bien ! ♥

Paysage lunaire ?

Difficile de l’affirmer puisqu’il n’y avait pas de téléviseur à la maison en juillet 1969 pour les premiers pas de Neil Armstrong et Buzz Aldrin sur la Lune, mais c’est comme cela (image en plein jour, cela va de soi, tenir compte des 2h de décalage par rapport à notre fuseau horaire) que je me l’imagine ! 😉

Cette webcam (BOB) en direct n’est active que depuis le 8 avril (soit presque un mois) et nous offre le spectacle peu courant d’une magnifique éruption volcanique en Islande, le bruit a fait fuir le chat dehors et pourtant il craint le vent dans les oreilles !!!

Pour qui veut être au plus près du cratère, une deuxième webcam (FLO) est en ligne => ici, et si vous préférez savoir dans quelle partie de l’île est situé le volcan, visionner la 3ème vue (RAG) et c’est => par là 😉

Sachez aussi que le => Piton de la Fournaise sur l’île de La Réunion s’est lui aussi réveillé en => avril 2021 et ne s’est pas encore => rendormi… Les webcams y sont actives mais pour le travail et non le spectaculaire 😉

Mise à jour du 5 mai :

Pour en savoir plus, voici un commentaire en anglais d’un éminent membre de la 8ème expédition sur la zone où se situe le volcan Geldingadalir en éruption, suivre sa chaîne YT peut être très instructive pour qui a peur de se réveiller un matin avec un volcan dans son jardin ! 😉

Mise à jour du 6 mai :

Depuis hier au soir la webcam BOB a un autre très gros problème technique, il se peut que la réparation prenne des heures et peut-être même quelques jours 😦

En attendant de la retrouver, sachez qu’il vous reste les 2 autres webcams sur site :

Survol de la zone concernée le 6 avril, un mois après il y a sûrement eu beaucoup de changement…

Belles observations à vous !

Une revenante…

J’ai passé un certain nombres d’heures à regarder gambader une famille d’ours dans la forêt d’Alutaguse (Estonie), on y voyait aussi entre autres, des sangliers, renards, chiens viverrins et de superbes corneilles mantelées avant qu’une catastrophique situation de crise chez les Suidés ne nous prive des nuits de pleine lune ou des orages dont les éclairs illuminaient l’image sur mon écran…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Certes, aujourd’hui la vue est totalement différente de celle d’autrefois… mais la vidéo du premier avril, qui nous montre le réveil de l’ours et sa découverte de la caméra qui n’était pas là quand il s’est couché à l’automne, nous prouve que l’on peut encore être surpris, même dans une clairière sans charme particulier qui semble vide au premier regard (mais pas au deuxième où serait visible une femelle de grand tétras selon le forum et où a été aussi vu un élan 😉 !).

La webcam diffusée en live sur YouTube est ici  => Forêt d’Alutaguse.

Belles observations à vous ! 😉

Je l’ai vue, et vous ?

Oui, qu’ai-je donc vu ?

Non ce n’est pas la couronne à virus dont on nous rabat les oreilles à longueur de journée, à croire qu’ils veulent délibérément nous rendre fous, mais quelque chose de plus plaisant dans ce monde devenu particulièrement anxiogène… quoique… plaisant, tout dépend pour qui, parce ceux qui y vivent y sont encore plus confinés que nous dans nos abris, mais ils ont une vue imprenable 😉

Elle était annoncée au-dessus de la France (jusqu’au 7 avril) et elle est passée au-dessus de ma tête il y a 2 jours, hélas je n’avais pas encore vu l’information. Mais hier soir, quand le clocher a sonné 21h, je suis immédiatement sortie dans le jardin pour regarder vers le nord, sans les jumelles restées à l’étage parce que je ne pensais pas la voir (du temps que je fasse la mise au point, elle serait déjà passée) ni APN, et j’ai vu un gros point lumineux très brillant à la trajectoire sinusoïdale très plate (avec par moments un reflet lumineux dans sa structure ou la poussière de mes lunettes), traverser, sans un bruit, mon carré de ciel, d’ouest en est, en 2 minutes… et c’était l’ISS, la Station Spatiale Internationale.

Si vous fouinez dans mes archives, vous saurez que je vous en ai déjà parlé, parce qu’en ligne on peut, via une webcam, avoir une idée de ce qu’ils voient de la Terre au cours de leurs 15 ou 16 révolutions quotidiennes ou bien les voir évoluer dans la station… mais il était difficile d’être au rendez-vous. Peut-être aurais-je la chance d’avoir les jumelles lors d’un prochain passage => annoncé ici, par l’excellent site => torep.fr/ISS/

iss413(Source de l’image : copie d’écran du live-iss-stream du 2 déc. 2017 à 23h56)

Pour mémoire, le => live, il leur arrive parfois de dormir, ou qu’il n’y ait pas de liaison, et leur => position sur une mappemonde. Le site => russe lui, reprend les 2 données précédentes avec toutefois une carte plus précise.

Vous avez tout à fait le droit de ne pas adhérer, j’ai personnellement toujours bien aimé regarder le ciel ou les étoiles et… j’attends toujours les petits hommes verts 😉

Pour les horaires des passages des satellites Starlink évoqués => ici, il faut suivre ce lien => heavens-above.com  😉

Sortez couverts !

marguerite

 

Regarder la mer

phoq01

Cette => webcam estonienne, qui ne fonctionne pas la nuit (batterie solaire oblige), m’a longtemps fait défaut… l’orientation n’en est plus la même, si bien que le son des rafales de vent dans le micro n’est pas forcément agréable et couvre le babil des bébés phoques qui attendent le retour de leur mère pour la tétée… Un aigle de mer semble attendu pour un éventuel nettoyage, mais je ne suis pas sûre d’être témoin de la scène 😉

Belles observations !