TM 31

  • 1/ Présentation de l’outil :

… ou le robot à tout faire Thermomix 😆 bon attention, vous ne lui donnez pas encore la liste de ce que vous avez dans le réfrigérateur… mais il vous sonne quand le repas est prêt 😉

Le site TM, son espace recettes et l’index en fonction des livres, la vidéo de l’usine, d’autres recettes ainsi que l’accès pour les connecté(e)s, les recettes de Cuisine de A à Z (avec ou sans Momo et des recettes polonaises) et les recettes de SuperToinette.

La nouvelle cuisine bio à adapter quand l’outil est bien apprivoisé 😉 et une nouvelle plateforme de recettes : Cookomix.

Quelques blogs à visiter : celui de Mariebel, celui d’Elleisab, celui de Troll Yolande et il y en a plein d’autres dont l’excellente cuisine inventive du Bistro de Jenna (sans Momo) et pour une cuisine santé des idées à glaner chez Docteur ChocolatineMa cuisine santé ou Belles recettes ou Recettes (extra) light.

La dernière vidéo officielle pour les forts en mathématiques et heureux possesseurs du dernier-né de la maison : le TM5

  • 2/ Comment il est arrivé chez moi :

Mes jeunes collègues ne juraient que par lui… et même notre direction avait investi une somme rondelette pour le laisser dans son carton 😆

Invitée le 29 septembre dernier (2012, quand même) pour faire la 3ème chez la dernière qui l’a acquis (elle gagne un livre de recettes) j’ai été conquise lors de la démonstration par les possibilités de la bête que je ne voulais pas acheter : machine à pain (four obligatoire) que je pensais acquérir, jus de fruits et glaces express pour lesquels je ne suis pas outillée, cuit-vapeur à 2 étages (moins destructeur de vitamines que ma bonne vieille cocotte-minute) qui vous concocte allègrement légumes et poisson pour 5 adultes au dessus du potage dans le bol (oignon haché sans une larme)…

Il nécessite toutefois un esprit d’analyse et une certaine méthode de travail… qui sont les atouts du fainéant organisé.

La pâte feuilletée réalisée quelques jours plus tard en moins de 5 minutes (feuilletés aux épinards et au chèvre) m’a convaincue que cet appareil pourrait me redonner le goût de cuisiner… j’ai donc passé commande et le TM31 trône sur mon plan de travail depuis vendredi soir 19 octobre 2012.

Lecture de la notice… démontage du bol… impossible d’enlever les couteaux ni de remettre le bol sur son socle, ça commence mal. Il est tard, un coup de fil à la conseillère sera passé le lendemain et je serai dépannée le jour même.

Lavage de tous les accessoires et remontage, je suis prête pour de nouvelles expériences 😆

stprintemps

  • 3/ De tout et de rien :

Selon mon humeur et la direction du vent 😉

  • décembre 2020 :

Avant le robot, il fallait mettre la main à la pâte, mais il ne fait pas les décorations sur les brioches 😉

  • juin 2019 :

Leçon de pâtisserie :

  • mars 2019 :

La nouvelle version, le TM6, sera plus accessoirisée. Elle devrait sortir avant l’été, présentation 😉

  • novembre 2018 :

J’aime bien, ce n’est pas un secret, la cuisine des monastères, alors, après Siostra Aniela déjà citée, voici Sœur Monique et sa tarte aux châtaignes 😉

D’autres vidéos => de la gastronomie monastique.

  • mars 2018 :

Pour les fêtes de Pâques, j’ai prévu de faire un makowiec (gâteau à pâte levée roulé au pavot) mais… je n’ai plus de farce au pavot en stock et c’est une denrée totalement inconnue des grandes surfaces de ma campagne, je suis donc obligée de la faire moi-même en utilisant la recette polonaise à nouveau en ligne de Marcel le Chti, un grand merci à lui !

Et pour une note originale pour l’omelette du lundi, quelques plantes sauvages comestibles peut-être ? => Cuisiner les plantes sauvages comestibles.

  • octobre 2017 :

La recette du mois, les gnocchis quercynois par le chef Adrien Manac’h, du restaurant du Château de Haute Serre (46230 Cieurac)

Le personnage dans la vidéo ci-dessous (Thierry Casasnovas, devenue indisponible, remplacée par celle de la lactofermentation) m’intrigue certes, ce n’est pas la première fois que je le croise, mais son discours est accrocheur dans un temps où la sécurité alimentaire n’est plus assurée…

… et puis, si je n’adhère pas à l’idée du régime paléolithique, la démarche de sa complice Cilou dans sa promotion de la cuisine crue peut sembler ponctuellement tentante 😉

  • mars 2017 :

Partie à la recherche de vidéos du nid de grues que je viens de découvrir, je suis tombée sur un drôle d’oiseau qui nous expliquait comment saler le lard pour le conserver (une affaire de connaisseurs uniquement) et le Monsieur s’essayait ensuite au fromage (type gouda) à faire chez soi…

… bon, je ne me lancerai pas demain, il faut bien trop de matériel difficilement trouvable (sauf si vous habitez en Pologne et commandez tout sur son site) par ici, mais une chose m’a intriguée, c’est le bol qu’il utilise pour rajouter de l’eau à une certaine température dans sa préparation après le premier prélèvement de lactosérum (minute 12′ 28″)

bol1

… qui ressemble furieusement à celui d’un TM, à moins que ce ne soit celui d’un concurrent (le Silvercrest par exemple, mais la poignée du bol est différente)… je vais enquêter 😉

De superbes idées de recettes de salaisons à voir dans son blog Nomart.pl 😉

  • février 2017 :

Pour mémoire, la recette du pain selon Siostra Aniela Garecka, de l’émission Anielska Kuchnia, pain pétri manuellement et avec amour 😆

Les ingrédients :

chleb0

  • décembre 2016 :

Mon aide culinaire est toujours à sa place et si je n’ai rien écrit depuis longtemps ce n’est pas parce que je ne m’en sers plus, bien au contraire… mais parce que j’essaie de me forcer à aller sur le forum (fort décevant) et à publier (sous un autre pseudo) quelques recettes dans l’espace ad hoc.

J’ai eu aussi en novembre une offre alléchante d’achat du TM5 (connecté ou pas) avec le deuxième bol offert à laquelle j’ai vaillamment résisté, la famille ne s’agrandira plus, mes besoins n’ont pas changé et ma cuisine est, avec mon jardin, un espace de liberté… les expériences que j’y fais n’intéressent à priori personne d’autre que mes proches !

Pour les amateurs de chocolat, voici une recette réalisable avec le TM 31 et accessible à tous, simplement penser à préparer l’inclusion de mangue la veille

  • mars 2015 :

Au mois de novembre dernier, je n’ai pas arraché dans mon jardin les racines de raifort, mon stock commence à s’amenuiser, malheureusement pour moi, s’il est très facile d’en trouver dans les commerces alsaciens (et encore plus en Allemagne ou en Pologne) dans le sud-ouest c’est totalement inconnu 😦 et l’on y préfère le wasabi japonais… qui ne s’exporte pas car il serait classé trésor national, et donc qui ne serait que du raifort !

Petit reportage sur l’unique endroit où l’on produit et transforme le « piment alsacien » 😆

Les Alsaciens en pincent pour le raifort

  • mars 2014 :

Quelques astuces signées kuchnia u anny pour présenter vos oeufs de Pâques :

Le risotto à l’ancienne :

… une recette de Killerbol à retrouver sur son blog 😆

Pour le plaisir et les gourmands… la pâte à tartiner :

  • février 2014 :

La recette du bortch (barszcz czerwony) 😆

Barszcz czerwony, Składniki :

3 ząbki czosnku – 3 gousses d’ail
3 suszone grzybki – 3 champignons séchés
2 listki laurowe – 2 feuilles de laurier
1 kostka rosołowa, 1 grzybowa – 1 cube de bouillon, 1 champignon (frais)
2 łyżki majeranku – 2 c. à soupe de marjolaine
kulek ziela angielskiego – quatre épices
3 łyzki cukru – 3 c. à soupe de sucre
2 łyżeczki soli – 2 c. à café de sel
szczypta pieprzu – une pincée de poivre
3 łyżki octu – 3 c. à soupe de vinaigre
550 gr buraczków – 550 g de betterave
1400 gr wody – 1400 g d’eau

Une autre recette plus consistante => ici 😉

Les recettes pour le mardi-gras sont => par ici  😉

AN239

  • décembre 2013 :

Toujours aussi contente de mon outil culinaire, je viens de m’offrir un second bol et 2 livres qui me tentaient (Aux goûts du monde et Petits plats pour grandes tablées) histoire de varier encore plus les plaisirs 😆

Pour les fêtes, une recette qui tombe à pic 😉

… et pour celles et ceux qui n’ont pas été séduits par la machine (ni les ratages spectaculaires des pseudo-émissions culinaires) voici une démo de chefs québécois :

Bonne fin d’année à vous !

AN001

  • octobre 2013 :

Au quotidien, la collaboration commence par le jus de fruits du matin, le pain au lait (à découper pour la semaine) du petit déjeuner, les yaourts et une multitude de recettes… jusqu’à l’extinction des feux 😆

En complément, voici la fabrique à menus mise à disposition par notre service public…  qui nous propose des menus équilibrés adaptables à chaque situation familiale, un utilitaire pour faire ses courses ainsi que son application à télécharger pour le portable 😆 vive le progrès !

  • juin 2013 :

Ma première brioche à peu près réussie (j’ai un lourd contentieux avec les pâtes levées) était celle-ci :

  • 4/ Premières expérimentations :

Mes résultats ou commentaires, erreurs et correctifs…

  • jeudi 20 décembre 2012 :

noelpl

Depuis ma dernière intervention dans cette page, j’ai continué d’expérimenter afin d’allier ma façon de cuisiner traditionnelle et celle plus rigoureuse de la machine… ce qui a nécessité de revoir même jusqu’à ma façon de faire les courses : exit les yaourts du commerce, les desserts préparés… la réforme n’est pas encore terminée 😉

Revenir au produit brut n’est pas un problème en soi… mais devoir acheter du beurre, présent dans nombre de recettes, alors que je n’en consommais pratiquement plus depuis des lustres impose :

* de me limiter sur d’autres choses, et là le bât blesse un peu 😆

* et aussi de revoir certains modes opératoires histoire de voir si la crème fraîche ne pourrait pas convenir.

Comme c’est bientôt Noël, voici mon petit cadeau, en souvenir d’une grande dame amoureuse des fleurs… pour améliorer la très classique recette du riz au lait : mode opératoire de base inchangé si ce n’est à la cuisson du riz… ajout d’un peu de cannelle en poudre et de 2 ou 3 clous de girofle, la cuisson est rallongée d’1 ou 2 minutes, ensuite j’ajoute en même temps que les oeufs, 50 g de poudre d’amande et 2 cuillères à soupe d’eau de rose. Le résultat est bluffant, on peut décorer avec des pétales de roses cristallisés pour une présentation de fête 😆

Une recette de bûche au chocolat et à la crème de marron…

Bon, ce n’est pas tout, je retourne à ma gelée de coings 😉

  • mardi 6 novembre :

Commencé par une recette de brioche pour le petit-déjeuner trouvée sur le Net… pâte levée que j’ai posée sur le poêle pour qu’elle prenne un peu de volume.

Ensuite je suis passée à mes dernières tomates… coulis pour celles qui étaient mûres selon la recette du livre et confiture pour les vertes d’après une recette trouvée sur le site

  • lundi 5 novembre :

C’est parti pour un velouté de légumes, du réfrigérateur, avec des tomates mûries en intérieur depuis leur cueillette et des pommes de terre du jardin… remplacé le beurre par de la crème fraîche, je sens que je vais me réconcilier avec les soupes cet hiver 😉

  • dimanche 4 novembre :

La crème de champignons me paraît être indispensable au menu du jour compte-tenu du temps bien humide ! Un petit délice puisque j’avais réduit les proportions de moitié  😆

Questions : Est-ce aussi bon avec des champignons en conserve et non frais, et qui dit proportions moindres dit-il modification des temps ?

La réponse pour les proportions moindres… ne rien changer aux temps de cuisson de départ 😉 pour les champignons en conserve, faire l’essai !

  • samedi 3 novembre :

Testé la fonction centrifugeuse, en mixant une grenade… ce n’est pas forcément ce que j’ai fait de mieux 😆 et il faut être patient pour que le jus s’écoule entre les résidus de chair et les graines éclatées…

  • vendredi 2 novembre :

La recette de brandade de morue du livre ne me convient pas, il me manque l’ail, des herbes et les pommes de terre… cherché sur le Net et adapté ce que j’ai trouvé…

  • jeudi 1er novembre :

Fait une purée de pommes de terre du jardin (noires et roses) que j’ai mangée à la spatule directement dans le bol, une honte, mais qu’est-ce que c’est bon 😆

  • mercredi 31 octobre :

Le chocolat chaud en rentrant du boulot est d’un grand réconfort… il ne faudrait pas en prendre trop l’habitude !

  • mardi 30 octobre :

Euh… raté la mousse au chocolat, et je ne sais pas pourquoi 😦

Pour ne plus la rater, ne pas suivre la recette mais… mettre le fouet dans le bol et intégrer les blancs battus en neige (éventuellement égouttés si les oeufs sortaient du réfrigérateur) en douceur, avec une fois la fonction « sens inverse », une fois mijotage, et ce jusqu’à obtention de la consistance désirée 😉

  • lundi 29 octobre :

En rentrant du boulot, j’ai eu envie d’un chocolat chaud, un jeu d’enfant… ensuite j’ai pelé, lavé, coupé en tronçons puis mixé mes racines de raifort chose que j’aurais été incapable de faire sans le TM31 avec juste une râpe, rien que d’enlever le gobelet pour faire descendre la pulpe dans le bol avec la spatule, les yeux me sortaient de la tête… ce qui ne rentrait pas dans le pot a été transformé en une sauce plus douce, et la coquille de l’oeuf utilisé m’a ensuite servi au nettoyage du bol 😆

  • dimanche 28 octobre :

Au programme du jour, des yaourts, mais pas au Varoma, puisque je dois aussi tenter les petits pains au lait…

N’ayant que la recette des yaourts au Varoma, j’ai improvisé à partir de mes souvenirs de l’époque où ma vieille yaourtière (démontée et isolée avant l’achat du TM31) était active, j’ai donc chauffé le lait additionné  de lait concentré liquide à 37°C avant d’ajouter le sachet de ferment et de chauffer le mélange entre 50 et 60°C (pas évident d’arriver à la température requise de 55°C pour que le ferment soit actif) que j’ai versé dans mes pots où j’avais mis un fond de purée d’abricots (hachés congelés et cuits au TM31) et quelques grains de tapioca. Résultat concluant au sortir de la yaourtière, je verrai demain ce que vaut le yaourt après son passage au réfrigérateur… toutefois, sauf exception, je me limiterai au yaourt nature, non sucré, que je rajoute à mon mélange de céréales et à un kiwi frais…

Prudente, j’ai divisé les proportions de la recette des pains au lait par 2, ma cuisine est trop froide pour toute pâte levée, et cela s’est encore vérifié… les 3/4 d’heure pour la première levée ne sont pas suffisants, pourtant j’avais mis de l’eau à 60°C dans le bol du TM31 sur lequel j’avais posé mon saladier recouvert d’un torchon plié en double… de plus, la pesée de 5 g de sel n’est pas évidente… il me faudra la mesurer à la cuillerée.

Résultat : pas de deuxième pousse de la pâte, je me suis contentée de la première 3 heures après et j’ai obtenu 4 petits pains ronds, très denses et un peu trop salés à mon goût… à revoir selon une autre recette peut-être tout en gardant le même mode opératoire ???

Pour toutes les pâtes levées, bien penser à mettre le pâton à l’abri des courants d’air, par exemple au four à 60°C 😉

  • samedi 27 octobre :

Après les premières châtaignes grillées, le temps s’y prêtant, j’ai eu envie d’un peu de sucré mais froid… j’ai donc mixé quelques uns des glaçons à la verveine de la veille… le résultat bien qu’ayant goût à la verveine n’est pas celui de mon souvenir, il me faudra retenter l’expérience en mettant moins de citron 😉 De par leur texture, les feuilles fraîches de verveine résistent un peu au mixage, et ce, même en ajoutant du sucre. Elles se retrouvent sous forme de brisures dans le glaçon et dans le sorbet final, ce qui n’est pas gênant mais pas vraiment présentable. Partir d’un glaçon d’infusé filtré serait peut-être plus judicieux ?

Le soir, à partir de la recette de la purée de pommes de terre, testé la purée avec un mélange pomme de terre, panais, christophine et tige de brocoli, en utilisant la fonction Varoma pour cuire en même temps les fleurs du brocoli ainsi qu’une christophine découpée en dés. Peut-être à ne pas renouveler car la préparation dans le bol avait un peu collé au fond… il n’y avait peut-être pas assez de liquide pour la quantité de vapeur nécessaire pour la cuisson dans le Varoma ?

Effectivement, il n’y a pas assez de liquide dans le bol pendant la cuisson de la purée pour utiliser le Varoma et donc pas assez de vapeur pour cuire mieux que al dente les fleurs de brocoli… prévoir un temps de cuisson supplémentaire 😉

Retiré le panier vapeur pour mixer le contenu du bol (le temps indiqué) après avoir ajouté le beurre… ne pas tourner le dos pendant l’opération parce que l’appareil bouge un peu. Le résultat du point de vue saveur est un vrai régal, la texture reste un peu grumeleuse, les pommes de terre et le panais faisant office de liant… prévoir mixer un peu plus ou découper plus finement la tige de brocoli et ne pas mettre la partie ligneuse 😆

  • vendredi 26 octobre :

La préparation des glaçons à la verveine est terminée, ils sont au congélateur, demain je les mixerai et testerai pour savoir si j’y retrouve le goût du sorbet ardèchois introuvable dans le Lot.

  • jeudi 25 octobre :

Recherche d’une recette de sorbet à la verveine… j’adapterai celle du sorbet basilic-citron 😆

  • mercredi 24 octobre :

Les avant-dernières tomates du jardin sont passées, selon la recette du livre, en potage express… qui a un bon goût de tomate, presque à regretter que la saison soit finie. Par convenance personnelle, je l’ai fait cuire 2 minutes de plus que le temps préconisé…

  • mardi 23 octobre :

Cherché une recette pour préparer mes christophines du jardin (trouvé un gratin) et pré-rangé mon futur classeur TM31 en cours de constitution… je ne prévois pas investir énormément dans des livres où je ne puiserai qu’un minimum de recettes (habitudes alimentaires solidement acquises) mais j’y classerai mes classiques glanés sur le net et imprimés 😉

  • lundi 22 octobre :

Un petit coup de turbo pour affiner mes flocons d’épeautre trop volumineux, ce sera bien mieux dans mon yaourt du petit déjeuner 😉

  • dimanche 21 octobre :

Pour la première recette, testé le riz au lait… selon le livre fourni avec la machine.

Ce n’est pas indiqué mais le bon fainéant pèsera le riz dans le panier de cuisson pour le laver ensuite et l’égoutter le temps que le lait soit amené à la bonne température… vérifier la cuisson avant d’ajouter les oeufs, suivant la nature du riz et vos goûts, quelques secondes de plus que le temps indiqué peuvent être nécessaires. Verser dans des coupelles caramélisées ou non…

Remarque : le bec verseur gagnerait à être un peu amélioré pour remplir des pots à ouverture plus étroite.

Le résultat est excellent et je sais comment le personnaliser…

Mes efforts désespérés pour le décoincer n’ont pas endommagé le bol, les manipulations en sont aisées, le lavage du bol grâce aux coquilles d’oeufs un réel plaisir et je n’ai pas mis 8 jours à récupérer le fond brûlé de ma cocotte puisque le mouvement des couteaux évite que la préparation au lait sucré ne se colle aux parois du bol.

La sonnerie par contre n’est pas terrible, aussi on pensera à écourter une communication téléphonique quand la machine vous réclame !

Conclusion : pas de regrets pour cet achat !

10 réflexions sur “TM 31

Envie d'en parler ? Utilisez votre clavier ;)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.