Feeds:
Articles
Commentaires

YoWindow Météo

.o0o.

Widget YoWindow

 (Clic sur le lien multicolore ci-dessus)

(Ne fonctionne plus depuis Janvier 2021 par suite de la disparition de Flash Adobe, seules sont disponibles les applications pour iOS et Android)

.o0o.

Carte Vigilance Météo-France

.o0o.

AN090

Covid-19

Alors que nous sommes toujours sous couvre-feu et de nouveau confinés pour tout le mois d’avril, que font nos politiques régionaux en goguette ? Si j’en crois l’image du journal d’aujourd’hui, ils semblent bien prendre du bon temps, aucun n’est masqué et pour la distanciation sociale on repassera, ils ne font guère mieux que ceux qui fréquentent les restaurants de luxe clandestins parisiens… nous prendraient-ils pour (des c…) de parfaits ignares, capables de gober leurs mesures tape-à-l’œil, les opérations coups-de-poing inutiles et coûteuses, et nous serions, de plus, dotés d’une mémoire de poisson rouge ?

Merci à eux de nous rappeler les prochaines échéances électorales !

Par curiosité, je viens d’aller sur le site Tous Occitariens lancé à grand renfort de publicité au printemps, l’an dernier, où nous devions trouver des producteurs locaux qui livraient gratuitement leurs produits frais à domicile… et bien, sur mon secteur j’ai tous les vignerons et même, c’est la grande nouveauté… le pas supermarket local, qui fait du drive mais absolument pas de livraison, et nous vend en libre-service, outre des truffes de Chine pour les fêtes, du melon des Charentes alors qu’il y a d’excellents producteurs dans le Quercy, du chorizo breton ou, quand il est au très sélect rayon traiteur, en provenance du Nord !!! Et dire que je pensais cette charcuterie espagnole !

Mille questions se posent ou vont se poser… et pas que de quelle couleur sera le chapeau, ni si les expatriés seront présents pour la photo, rien hormis le décès du Prince Philip n’est encore annoncé à l’heure où j’écris ce billet, sur le site officiel.

Mais la question principale reste : que va faire la Reine Elizabeth sans Son Altesse Royale le duc d’Édimbourg, l’homme qui aura été son indéfectible soutien pendant plus de sept décennies ? On peut légitimement se demander si elle décidera qu’il est temps de passer la main, et à qui ?

Respect à une famille endeuillée et « Wait and See ! »

Cela suppose un jardin d’Eden où il fait toujours beau, et bien sûr, des produits de qualité que l’on ne trouve pas au (pas) supermarket local et les bons outils… voici Georgy Kavkaz dans ses oeuvres, j’adore le bruitage du dindon et son chat crème aux yeux bleus 😉

Sa vidéo sur les viandes grillées où il enchaîne les préparations (je me suis arrêtée aux rognons) m’a laissée sur le c.. et c’est sans doute à cause d’elle que j’ai plié mon gigot de Pâques en moins d’une semaine !!!

Ailleurs, entre Mer Noire et Mer Caspienne, quand les femmes s’en mêlent, c’est le mouton entier qui est cuit en plein air après un déménagement de la cuisine…

… vous prendrez bien un petit thé safran-mélisse ?

Pardon pour les confinés en appartement de ville sans même un balconnet et pour tous les végétariens de passage, il faut que je retourne surveiller ma cuisson des blinis au levain rejeté 😉

Prenez soin de vous ! ♥

Pardon, le film Gunfight at the O.K. Corral n’est pas le sujet du jour !

Si ici, dans ma campagne, le lundi de Pâques est le jour de l’omelette (sucrée) sur l’herbe, ailleurs c’est lany poniedziałek (lundi arrosé) et tous les moyens (y compris les grands moyens) sont bons pour respecter la coutume du Śmigus-dyngus (pour la légende de Wanda, la fille du roi Krak, voir ici), et même si les garçons ne frappent plus les jambes des filles arrosées avec des branches de saule blanc, celles-ci n’essaient pas d’y échapper en offrant la rançon d’oeufs décorés et n’attendent plus du tout le mardi pour se venger, la réponse est immédiate ! 😉

Belle journée à vous, dans mon jardin la sortie sera moins risquée 😉

De saison

Tout est dans l’image, le printemps et mes bons voeux… d’isolée confinée, pour ceux qui sont en famille profitez bien de vos derniers moments de liberté ! ♥

Confiné !?

Non, pour l’agneau de Pâques c’est confit, même s’il est confiné dans une cocotte en fonte ! 😉

Attention, la recette qui va suivre n’est absolument pas prévue pour les herbivores végétariens, mais juste pour celles et ceux qui ne le sont qu’un jour sur deux 😉

Bien évidemment, chaque chef a sa recette du très classique « agneau à la cuillère« , dit aussi « agneau de 7 heures« , que je n’ai jamais réalisé parce que je ne suis pas sûre que le gigot rentre dans ma cocotte pour la choucroute, et que celle-ci, avec son couvercle, ne rentre qu’avec difficulté dans mon four, mais, dans ma recette de cuisson du gigot au four, en basse température (près de 4h à 80°C), je rajouterai de l’ail…

Pour des recettes typiquement occitanes voir => ici 😉

Prendre soin de soi c’est aussi se faire plaisir dans sa cuisine et son assiette ! 😉

Wa Habibi

C’est, chez moi, l’incontournable du jour, habituellement interprété par Fairuz, extrait de son album Good Friday, Eastern sacred songs et que je ne manque jamais d’écouter, mais cette année, petite nouveauté, je ferai une infidélité à cette grande dame (dont je passerai quand même le disque en privé) avec cette version à deux voix de la chanson traditionnelle arabe pour moitié en langue grecque.

Passez de bonnes fêtes de Pâques et prenez soin de vous ! ♥

C’est l’histoire de Grzegorz Szlapczyński, un étudiant en informatique né à Varsovie, arrivé de l’est fin des années 1980 avec un harmonica dans sa poche… devenu par la suite Greg Zlap, et, parmi d’autres collaborations musicales, l’harmoniciste préféré de l’idole des jeunes, Jean-Philippe Léo Smet, il a quand même croisé un autre musicien génial, lui aussi né à l’est (Bucarest) 31 ans plus tôt, spécialiste des musiques de films, Vladimir Cosma 😉

C’est juste pour dire à notre cher gouvernement, en ce 1er avril plutôt morose, qu’il y en a ras la casquette des attestations de sortie, des justificatifs de domicile à présenter et de l’assignation à résidence perpétuelle alors que personne n’est capable de nous présenter une solution valable à la crise sanitaire actuelle 😦

J’attends aussi avec impatience le résultat des 2 jours de tests Covid sur la commune (j’ai hésité à y aller -mardi à cause du marché hebdomadaire, mercredi parce que c’était le jour des enfants, il y en avait des troupeaux dans ma rue et surtout pas envie de me faire tripatouiller le nez- puis j’ai renoncé à sortir, à quoi bon gréver le budget de la sécurité sociale alors que je vis dans ma bulle depuis plus d’un an et n’ai pas de symptômes ?), histoire de voir à quoi rime ce déploiement (à mes yeux inutile) des forces vives de la nation, alors qu’il y aurait sûrement d’autres façons de les utiliser intelligemment, ne serait-ce tout simplement qu’au rappel des gestes de base pleins de bon sens ?

Prenez soin de vous ! ♥

Mise à jour du 3 avril :

Pour tout savoir sur les attestations et la règle des 10 km de ce 4ème confinement généralisé, voir => ici, je ne vous cache pas que c’est à y perdre son latin, pour peu qu’il vous en reste encore un peu si vous l’aviez étudié à l’école dans votre jeunesse, Alea jacta est 😉

Pour info aussi, 10% de la population testée (en gardant ceux des communes avoisinantes qui ont profité de l’aubaine, ce qui ferait encore moins si on les retirait des statistiques), aucun cas positif à confirmer par l’ARS, une secrétaire de mairie occupée 2 jours durant à astiquer les cartes (vitale et d’identité) des sujets venus se faire tripoter le nez… une opération tape-à-l’oeil pour justifier l’utilisation de quelques deniers publics qui auraient pu être plus utiles ailleurs (ce n’est que mon opinion !).

En ces temps là, nous pouvions, partout dans le monde…

… nous rassembler où bon nous semblait…

… puis aller prendre un café au bistrot du coin de la rue ou se restaurer, mais c’était avant qu’un virus sorti on ne sait pas encore d’où ne colonise la planète entière… 😦

Maintenant, ce n’est pas plus de 6 personnes dans les rues ou tous masqués (c’est un très mauvais exemple où l’on voit que nous sommes très indisciplinés) et chacun chez soi après 19h, le pied !

Heureusement qu’il nous reste les vieilles histoires pour nous tenir chaud au coeur 😉

Un jour, une femme sort de sa maison et voit trois vieillards avec de longues barbes blanches, assis
devant chez elle. Elle ne les reconnaît pas.
 
Elle leur dit : Je ne pense pas vous connaître, mais vous devez avoir faim, s’il vous
plaît, entrez et je vous donnerai quelque chose à manger.

Est-ce que les enfants de la maison sont là ? demandent-ils.
Non, ils sont sortis leur répond-elle.
Alors nous ne pouvons pas entrer.

En fin d’après-midi, lorsque les enfants reviennent de
l’école, la femme leur raconte son aventure avec les trois hommes.

Va leur dire que nous sommes à la maison et invite-les à entrer !

disent-ils à leur mère.
La femme sort et invite les hommes à entrer dans la maison.

Nous n’entrons jamais ensemble dans une maison
répondent-ils. Un des vieillards explique :

Son nom est « Richesse », dit-il en indiquant un de ses amis et, en indiquant l’autre, lui c’est « Succès »,
et moi je suis « Amour' ».

Il ajoute alors :

Retourne à la maison et discute avec ta famille pour savoir lequel d’entre nous vous
voulez dans votre maison.

La femme retourne à la maison et rapporte à sa famille ce qui avait été dit.
Comme c’est étrange !

S’exclament les enfants.

Puisque c’est le cas, nous allons inviter « Richesse ».

La mère n’était pas d’accord.

Pourquoi n’inviterions-nous pas « Succès » ? Votre père en aurait bien besoin dans ses affaires.

La plus petite, Elfie, qui suçait encore son pouce,  s’exprime à son tour :
Veux mamours, veux mamours…

Les parents fondent devant tant de câlinerie enfantine et la mère sort inviter « Amour » à entrer.

« Amour » se lève et commence à marcher vers la maison.
Les deux autres se lèvent aussi et le suivent.
Etonnée, la femme demande à « Richesse » et à « Succès » :

J’ai seulement invité « Amour » pourquoi venez-vous aussi ?

Les vieillards lui répondent ensemble :

Si vous aviez invité « Richesse » ou « Succès », les deux autres d’entre nous seraient restés dehors, mais
vous avez invité « Amour » et partout où il va, nous allons avec lui, puisque partout où il y a de l’Amour,
il y a aussi de la Richesse et du Succès
😉

Mon souhait, pour qui lira le conte jusqu’à sa fin, est celui-ci :

Où il y a de la douleur, je te souhaite la paix,
Où il y a le doute en toi, je te souhaite une confiance renouvelée,
Où il y a la fatigue ou l’épuisement, je te souhaite
la compréhension, la patience et la force…
Où il y a la crainte, je te souhaite l’amour et le courage.

Procrastination ?

Déjà, rien que d’écrire le mot et j’en ai presque mal à la tête…

Pourtant, la dernière journée mondiale de la manie de remettre toute action (ou décision) au lendemain était le 25 mars, et, alors que cela fait des années que je dis que je vais faire mon levain-maison pour pallier à l’absence de levure fraîche de boulanger au (pas super) market local (je ne vais quand même pas aller en mendier chez le boulanger, sous-entendu je n’achèterai plus du pain parce que je vais le faire moi-même), le 14 mars j’avais pesé de l’eau et de la farine de seigle pour me lancer dans l’aventure après avoir étudié des tonnes de documentation et visionné bon nombre de vidéos !

Onze jours plus tard, soit le 25 mars je cuisais mon premier pain au levain tout bio dans mon four ménager et j’ai eu beaucoup de mal à le laisser refroidir sur sa grille, avant d’en couper une tranche 😉

Comme quoi, dans une vie, tout est possible ! Certes, il serait mieux sorti s’il avait été cuit dans un four professionnel à la sole en pierre, doté de la fonction « vapeur » et montant en température jusqu’à 250°C, mais pour mon premier au levain, je l’ai célébré et savouré comme il se doit, avec une fine couche de beurre (euh, pas maison, le beurre, mais c’est très facile à faire) et j’ai même ouvert un pot de confiture d’abricot de juillet 2020 !

Et comme il touche à sa fin, j’ai ressorti le bocal du réfrigérateur pour nourrir mon levain-chef et préparer le pain suivant 😉

Ce qu’il y a de bien, c’est que la quantité de levain obtenue est exponentielle et que l’on se retrouve avec un surplus de matière vivante à utiliser, dont les « so british » crumpets pour lesquels je vous propose la recette originale de Culinary Exploration (merci à lui)…

… toutefois, comme je n’ai pas les cercles pour leur donner de la hauteur, je les ai faits en pancakes à l’américaine (et parfumés à la livèche confite) pour mon petit déjeuner et prévois de transformer les suivants en pizzas expérimentales 😉

Prenez soin de vous, pour le plaisir, une image des iris et pivoines d’un jardin secret dont je ne peux voir que la bordure sur la rue, et seulement d’en bas… ♥