Feeds:
Articles
Commentaires

YoWindow Météo

.o0o.

Widget YoWindow

 (Clic sur le lien multicolore ci-dessus)

(En test)

.o0o.

Carte Vigilance Météo-France

.o0o.

AN090

Rien ne va plus…

On pourrait croire que la truffe noire est sauvée, si l’on en croit le titre suivant en date du 24 novembre :

Mais non, alors qu’ailleurs on arrose les truffières l’été pour s’assurer une production, chez nous on s’y refuse… et voilà que 2 jours après, l’écoulement de la maigre production locale pose problème, et ce avant même l’ouverture officielle du marché réglementé traditionnel…

Si l’on ajoute le retour de la grippe aviaire qui menace nos futurs canards et autres foies gras, la survie dans nos campagnes va devenir difficile, heureusement que les pigeons prolifèrent encore !

Du vent dans les voiles…

… et les étranges sculptures mobiles du très ingénieux Theo Jansen s’animent sur d’immenses plages de sable blanc…

Très poétique, c’est certain, mais sûrement un brin flippant pour tous ceux qui ont une phobie des mille-pattes, iules, scolopendres, scutigères et autres myriapodes 😉

Alors, pour dédramatiser rien de mieux que de savoir comment ça marche

Mille mercis à qui m’a envoyé cette vidéo par mail, elle se reconnaîtra… prenez soin de vous ! ♥

La pensée du dimanche

Spécial confinement 😉

Une pensée pour ceux qui devaient sortir de prison en cette période : c’est dommage pour eux !

Une pensée pour les cambrioleurs au chômage technique vu que tout le monde reste chez soi : tant pis pour eux et tant mieux pour nous !

Une pensée à tous les hommes qui se sont débiné et ont prétexté comme excuse à leur femme : « je le ferai quand j’aurai le temps  » : il faut toujours réfléchir avant de promettre…

J’ai comme un doute !

L’anniversaire WP m’a fait replonger dans mes archives, à l’époque où j’avais un blog Dotclear dont je n’avais pas réussi à faire la migration chez WP. Il a sombré dans le néant avec feu son hébergeur et je dois bien encore avoir des archives dans les entrailles de l’ordinateur 😉

Et donc, du voyage en train à vapeur dans les neiges polonaises du billet La PKP d’octobre 2007, au train-fantôme toujours en Pologne, me voici en Amérique, à la parade, où ces étranges machines sont de sortie…

C’est une illustration parfaite pour le livre de chevet du moment, à savoir : L’Espion inattendu, d’Ottavia Casagrande, où parti d’Italie, le grand-père de l’auteure traverse la France pour rejoindre l’Angleterre lors de l’exode de 1940…

Prenez soin de vous ! ♥

La question du dimanche

Un prêtre qui déménage, a-t-il, ou non, le droit d’utiliser un diable ?

Le paradoxe du jour serait l’anniversaire du blog fêté ce jour (ma dernière notification) par WP… si je remonte l’historique, en ignorant les écrits du ressort « privé », le premier billet public date d’octobre 2007, j’en déduis qu’outre-Atlantique le résultat de la soustraction 2020-2007 est 10 ans… no comment ! 😉

Je n’avais pas prévu de billet pour une telle date, mais en faisant le tour du jardin avec ma fripouille, j’ai surpris un frelon isolé (peut-être celui qui voletait, cherchant je ne sais quoi, au ras du sol la veille, pendant qu’un bourdon essayait de butiner les fleurs de cyclamen) à son réveil. Il était posé sur une feuille (nid détruit ? Voir le récit de ma première rencontre avec l’insecte => ici), caressé par les premiers rayons du soleil enfin vainqueur du brouillard matinal après une nuit fraîche. APN récupéré, il était encore là, surveillant mes tentatives d’approche du coin de ses gros yeux, mais il a quand même pris la pose avant de prendre son envol dès que j’ai eu le dos tourné 😉

Un vendredi 13, le rêve où la seule grand-mère que j’ai connue (elle aurait eu 125 ans il y a 2 jours) refusait de me donner son adresse pour ne pas que je la révèle à mon ex-belle-soeur, qu’elle appelait « mini-jupe » bien qu’elle ne l’ait pas connue, un frelon de taille modeste (ce n’est donc pas une reine) hors-saison, bien vivant alors que des hirondelles sont mortes de faim et des premiers froids pour avoir retardé leur migration, et pour finir mon écran d’ordinateur dont la première image du jour (je n’ai pas allumé la machine à mon réveil) me donne la date et l’heure, tout cela méritait bien un petit billet, non ?

Sortez couverts et soyez prudents ! ♥

Il y a quelques jours, Lou de La maison des marguerites en parlait dans un commentaire… bien que cachée elle m’a fait un clin d’œil 😉

… et j’en ai croisé une autre, ailleurs que chez moi… le 11 novembre !

Oh my Lot !

Petite chanson des Flagrants Délires, certes sans prétention mais qui me permet de rester positive, ce matin, dans le brouillard de novembre…

Certains diront que ça ne casse pas 3 pattes à un canard (référence aux nouvelles menaces sur la filière gras, article réservé aux abonnés au journal), mais ce n’est pas sans rappeler les Trois Cafés Gourmands corréziens et leur clip « À nos souvenirs »

Prenez soin de vous ! ♥

Si Gibraltar est un détroit, qui sont les deux autres ?

Pour situer l’endroit et sa problématique, une courte vidéo de France Info…

Les cinéphiles préfèreront le film d’action de Julien Leclercq

Devant ce boulevard de tous les trafics, comment peut-on nous imposer de ne sortir faire nos courses essentielles que munis d’une autorisation de sortie dûment signée ???

Sortez couverts et prenez soin de vous ! ♥

On en parlait, il semblerait que cela se précise selon La Dépêche… 😦

Jadis, dans une pas si lointaine vie antérieure, les 3 générations (parfois même 4) parents, enfants et petits-enfants partageaient, certes avec plus ou moins de bonheur selon les circonstances, le même toit de la maison familiale…

Puis on a demandé aux jeunes plus de mobilité, exode rural oblige, la maison familiale est devenue la maison des vacances et, pour la fin de vie des parents, les appartements étant trop petits pour abriter 3 générations, on les a sociabilisés (tous ensemble !) à la maison de retraite, la géniale invention pour mieux les dépouiller du fruit de leur travail…

Hélas, la dérive continue, les anciens, rescapés improductifs après une vie de labeur, deviennent le miroir d’une humanité décrépie et souffreteuse, lequel fait peur aux jeunes qui ne veulent surtout pas savoir que la vie (dont ils ignorent les vraies valeurs) est courte, alors, pour cause de Covid 19, le mot d’ordre devient : « Double peine pour les retraités, disparaissez de notre vue ! »

Nous voilà tous condamnés à l’isolement (et, luxe suprême… volontaire) pour y mourir plus vite d’ennui (c’est sûrement moins dérangeant que mourir à l’hôpital entouré de sa famille) comme des animaux en cage… et, d’après vous, elle s’appelle comment cette nouvelle forme de ségrégation ?