Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 6 mars 2012

… même si l’hiver est presque fini, la maison que j’occupe est mal exposée et donc glaciale… mes réserves de bois de chauffage arrivées hier au point deux jours maxi 😦

Mon fournisseur attitré ne m’ayant pas rappelée dans les 2 jours après mon SOS je me voyais dans l’obligation de recourir à l’onéreuse fée électricité et voulais hier au soir tenter une infidélité, si tant est que l’on puisse trouver un combustible correct chez quelqu’un où l’on n’est pas client… et pour le lendemain, le seul jour ouvrable de congé obligatoire de la quinzaine à venir…

C’est donc en soulevant le combiné téléphonique auquel je n’avais pas touché depuis quelques jours que j’ai pris connaissance de la réponse positive à mon appel au secours… j’ai donc fait une super flambée hier au soir et ce matin j’avais le camion devant la porte, mais malheureusement pas les bras pour m’aider ! J’y suis donc allé mollo, à midi j’en étais là et le gros tas devant la porte…

Ce qu’il y a de drôle, c’est de voir comment on vous regarde travailler, ceux qui baissent les yeux, ceux qui vous observent de loin, ceux qui plaisantent, ceux qui vous donnent des conseils, ceux qui vous encouragent, ceux qui philosophent sur les rigueurs à venir et ceux qui vous proposent des solutions inadaptées… telles le diable avec des pneus à chambre à air… mais sans les roues parce qu’elles sont en réparation… à Toulouse !

Un moment de faiblesse devant tant d’inepties, j’ai mis un steak (pardon, je ne suis végétarienne qu’un jour sur deux, personne n’est parfait) dans la poêle, préparé un café, grignoté deux abricots secs et suis revenue à mon petit travail tranquille !

 

 

C’était presque fini à 14 heures… un dernier effort pour nettoyer la rue et passer un coup de balai chez moi… fermer les écoutilles relancer le feu et m’abandonner à la douce chaleur pour un moment de quiétude bien mérité 😉

 

 

 

 

Avec un peu de chance, dès les premiers frimas de l’automne, j’aurai encore de quoi m’offrir une flambée le soir… quel luxe  😆

Publicités

Read Full Post »

Le film résistant de Stéphanie Muzard Le Moing 😉

1 *

2 *

3 * non disponible

4 *

5 *

6 *

7 *

8 *

9 *

Un grand merci à elle et à tous tous les bénévoles 😆

Read Full Post »

Quelques ponts entre le passé et le présent 😆

Le premier est situé quelque part au bout de cette forêt :

… il ne nous inspirait pas confiance… mais situé au bas du bout de terrain des grands-parents que nous n’avons pas connus, je ne pouvais que l’emprunter pour aller voir ce qu’il y avait de l’autre côté 😆

… j’ai survécu, puisque je peux vous en parler… il y a un champ qui sert de pâture à un cheval solitaire attaché à un piquet qu’une babka déplace de temps en temps, nous l’avons saluée dans sa langue et, sans inquiéter d’avantage l’animal, nous sommes revenus par le même chemin sur les terres familiales…

Quelques kilomètres plus au sud, c’est presque la montagne, j’avais fort envie de voir de près une merveille architecturale dont je ne me lasse pas et que je vous ai déjà présentée ici 😉

… à laquelle on accède soit par le gué

… ou, si l’on ne veut pas se mouiller les pieds, par cette jolie passerelle

… je vois très bien le tableau l’hiver dans la neige 😉

… je crois bien avoir un petit peu énervé les cousins qui n’ont pas compris ce que je pouvais trouver de beau à ces planches 😆 en les amenant sans me perdre dans ce lieu bucolique qu’ils ignoraient, alors qu’ils avaient l’intention de me faire visiter un autre village au nom assez voisin où il n’y avait rien d’aussi sublime à voir… un conseil, n’envoyez jamais vos filles à l’école, on voit ce que cela donne quand elles arrivent à lire les cartes routières 😆

L’intérieur était vide, l’église ayant été vandalisée… mais une église de même style présentée dans ce blog, peut vous aider à visualiser les possibles splendeurs de ce monument architectural.

Une petite énigme, savez-vous à quoi servaient les bouts de bois suivants ?

… parce que ces magnifiques objets avaient autrefois une utilité d’une certaine importance pour qui les avaient sur son lopin de terre.

Par contre, je n’en aurai pas mené large si, n’étant pas informée de leur présence, je les avais trouvés au détour d’un chemin…

Bonnes recherches !

Read Full Post »